Che materia stai cercando?

Anteprima

ESTRATTO DOCUMENTO

Construit avec minutie, ce roman multiplie les personnages, points de vues narratifs et intrigues

secondaires diverses autour d'une histoire centrale. Par la liberté de l'écriture, la multiplicité des

angles de vue et les ruptures dans la narration chronologique, Gide se détache de la tradition

littéraire du roman linéaire. A travers le personnage d'Edouard, dans lequel il projette sa propre

personne, il montre les limites de la prétention du roman à reproduire le monde réel et ouvre ainsi la

voie à la recherche plus large d'une écriture créatrice. e

Ce roman aujourd'hui est considéré comme l'un des plus importants du XX siècle, précurseur de

mouvements littéraires à venir comme sera le Nouveau Roman.

Par ailleurs, Gide illustre dans cette oeuvre les idées sur l'homosexualité et la pédérastie qu'il

théorise dans divers essais comme le Corydon.

Histoire centrale

L'histoire centrale est celle de trois personnages, deux jeunes garçons lycéen et un homme de 38

ans, durant les quelques mois d'un été et d'automne.

Bernard, lycéen parisien de 17 ou 18 ans sur le point de passer son bachot, découvre qu'il est le fruit

d'un amour interdit entre sa mère et un amant de passage. Il en conçoit un profond mépris pour

l'homme qui l'a pourtant élevé, mais qui n'est pas son père et qu'il n'a jamais aimé. Il décide de fuir

la maison - mais ne sachant ou passer sa première nuit, il se réfugie chez un de ses amis et camarade

de classe, Olivier. Ce dernier est un garçon timide en manque d'affection, qu'il cherche à combler

auprès de ses amis proches ou de son oncle Edouard dont il est amoureux - amour réciproque, mais

que ni l'un ni l'autre ne parviennent à exprimer. Cependant, suite à un concours de circonstance,

Bernard se retrouve engagé par Edouard, qui exerce le métier d'écrivain, en tant que secrétaire et ils

s'en vont tous deux pour un séjour dans les montagne.

Par dépit et jalousie, Olivier se laisse séduire par le comte de Passavant, écrivain à la mode, riche,

dandy et pédéraste mais également cynique et manipulateur, qui convoitait le garçon depuis un

moment et profite de ses états d'âme pour se l'accaparer. L'influence du comte sur le garçon est

pernicieuse: Olivier devient mauvais, brutal, détestable même aux yeux de ses meilleurs amis. Il

finit par s'en rendre compte et sombre dans une dépression noire, sans savoir comment faire

machine arrière. Au cours d'une soirée mondaine, il se saoule et se ridiculise devant tout le monde

puis sombre dans une torpeur éthylique. Il est rattrapé et soigné par l'oncle Edouard, dans les bras

duquel il achèvera la nuit. Au matin, il tente de se suicider, non pas par désespoir dira t-il, mais au

contraire parce qu'il a connu un tel bonheur cette nuit-là qu'il a senti n'avoir plus rien à attendre de

la vie. Il finira par rester vivre chez son oncle, grace à la bienveillance de sa mère qui devine bien

les relations liant son frère à son fils, mais ne veut pas les détruire.

Intrigues secondaires

Autour de cette histoire centrale gravitent plusieures intrigues secondaires :

• celle du grand frère d'Olivier, Vincent, connait avec une

cousine éloignée une amourette au fruit amer puisqu'elle la

rend enceinte. Lâchement il abandonne ses responsabilités

pour se perdre auprès de lady Griffith, amie du compte de

Passavant mais plus cynique encore, puis fini par assassiner

cette dernière au beau milieu d'un voyage halluciné en

Afrique.

• celle du petit frère d'Olivier, Georges, jeune garçon calculateur

qui n'a pas froid aux yeux et vire à la délinquance, manipulé

par un sous-fifre du compte de Passavant.

• celle d'un ami d'Olivier, Armand, désabusé et dépressif, qui

vire au nihilisme absolu dans ses attitudes et ses idées. Il finit

par trouver sa voie auprès du cynisme du compte de

Passavant.

• les adultes du roman ont aussi leurs histoires: le père de

Bernard, juge d'instruction qui suit une affaire où Georges se

trouve mêlé; le père d'Olivier, tiraillé entre sa femme, sa

famille et son amante; un vieil organiste qui rêve de retrouver

son petit-fils perdu mais se trouve terriblement déçu lorsqu'il

le rencontre; etc.

• enfin, Boris, le petit-fils de l'organiste, jeune enfant fragile

rencontré dans un sanatorium en montagne par Edouard et

Bernard est ramené à Paris afin de l'éloigner de la maladie de

sa sœur aînée qu'il vénère, mais aussi de ses penchants à la

masturbation avec ses petits amis, attitude jugée honteuse et

maladive à cette époque. Perdu, desespéré, abandonné de tous

y compris d'Edouard qui s'était pourtant juré de s'en occuper,

maltraité par Georges et ses copains, il sera la victime

expiatoire d'un drame épouvantable qui clos le roman sur une

note extrêmement sombre.

Par ailleurs, le roman est construit sur une mise en abîme puisque l'oncle Edouard, écrivain, est

présenté comme en train d'écrire un roman intitulé "Les Faux-Monnayeurs".

Analyse du roman

Le roman est simple à lire, entre autre grace à l'écriture et au style fluide de l'auteur. La narration se

tient dans le temps et l'espace, sans ruptures logiques, bien qu'elle dérive régulièrement dans des

histoires annexes au récit principal. Les personnages sont solidement campés, consistants et bien

étudiés et leurs réactions plausibles dans le contexte où l'auteur les fait évoluer.

Pourtant, la construction du roman est très complexe et loin de la narration linéaire classique. Les

différentes histoires s'enchevetrent les unes aux autres, les points de vue sont multiples et variables,

le narrateur lui-même change régulièrement.

A travers cette oeuvre, l'auteur montre les limites du roman traditionnel et son échec dans sa

prétention à décrire la complexité du monde réel. Il souhaite libérer ainsi la littérature de son carcan

narratif pour faire du roman une œuvre d'art créatrice à part entière, plutôt que le simple réceptacle

d'une histoire racontée.

Les personnages

• Bernard Profitendieu est l'un des trois personnages principaux de l'histoire. Adolescent

difficile et impulsif, il n'aime pas son père et ne supporte pas l'éducation qu'il lui a donné.

Lorsqu'il apprend que ce n'est pas son vrai père, il rompt toute attache avec sa famille et

s'enfuit pour vivre sa vie. Il est le meilleur ami d'Olivier et devient le secrétaire d'Edouard


PAGINE

5

PESO

94.74 KB

PUBBLICATO

+1 anno fa


DETTAGLI
Corso di laurea: Corso di laurea in lettere (BRESCIA - MILANO)
SSD:

I contenuti di questa pagina costituiscono rielaborazioni personali del Publisher valeria0186 di informazioni apprese con la frequenza delle lezioni di Letteratura francese e studio autonomo di eventuali libri di riferimento in preparazione dell'esame finale o della tesi. Non devono intendersi come materiale ufficiale dell'università Cattolica del Sacro Cuore - Milano Unicatt o del prof Zanola Mariateresa.

Acquista con carta o conto PayPal

Scarica il file tutte le volte che vuoi

Paga con un conto PayPal per usufruire della garanzia Soddisfatto o rimborsato

Recensioni
Ti è piaciuto questo appunto? Valutalo!

Altri appunti di Letteratura francese

Alla ricerca del tempo perduto
Appunto
François de Chateaubriand
Appunto
Le horla Guy de Maupassant
Appunto
Zola e la Curèe
Appunto