Che materia stai cercando?

Appunti di Alain Robbe-Grillet, Nouveau Roman e La Jalousie - Letteratura francese

Appunti in francese di Alain Robbe-Grillet: vita, opere, spiegazione del libro La Jalousie con analisi di alcuni estratti. Appunti su Nouveau Roman e caratteristiche basati su appunti personali del publisher presi alle lezioni della prof. Brignoli dell’università degli Studi Libera Università di Lingue e Comunicazione - Iulm. Scarica il file in formato PDF!

Esame di Letteratura francese docente Prof. L. Brignoli

Anteprima

ESTRATTO DOCUMENTO

ALAIN ROBBE-GRILLET (1922)

VIE ET ŒUVRES

Alain Robbe-Grillet est né à Brest en 1922 ; son diplôme d’ingénieur agronome l’emmène en Bulgarie, en

Maroc, en Guinée, en Guadeloupe et en Martinique. Il rédige son premier livre en 1949 (Une Régicide), mais

sa carrière littéraire commence en 1953 avec Les Gommes, publié par les Editions de Minuit* dans

l’œuvre, il s’agit d’effacer la structure du roman policier : pour mieux parodier l’intrigue policière, Robbe-

Grillet réitère les éléments du récit en adoptant, à cheque fois, un point de vue différent ; les perceptions

s’accumulent et annulent toute progression linéaire ; le temps et l’espace cessent d’organiser.

Le succès arrive avec le scandale du Voyeur, publié ne 1955 le libre obtient le Prix des Critiques, mais son

accueil par la critique est relativement négatif. Le jury n’a pas voté en manière unanime : il y avait une partie

favorable et une partie qui s’est opposée avec certains qui l’ont défini digne d’un asile psychiatrique.

Robbe-Grillet commence à publier des articles dans une importante revue française où il définit le sens de la

littérature selon lui et des autres réflexions théorétiques essai : Pour un nouveau roman. Pour l’auteur la

littérature sera donc descriptive, elle s’attachera aux objets, emblèmes de la solidité face à l’instabilité de la

conscience humaine. L’auteur démystifie l’illusion romanesque, n’interprète pas ce qu’il voit mais, en

déplaçant son regard, parvient tout de même à une sorte d’inventaire des formes qui se répètent jusqu’à

l’obsession, dans un style volontairement dépouillé et neutre.

La troisième phase de sa production est caractérisée par l’autobiographie : il a commencé à l’écrire au milieu

des années quarante, même s’il ne s’agit pas d’une autobiographie conventionnelle. Dans cette trilogie il

reprend sa vie, mais aussi ses fantaisies ou ce qu’il a rêvé c’est une manière très directe de mettre en

question l’autobiographie. Il y a des écrivains qui mentent quand ils écrivent leur autobiographie, mais

Robbe-Grillet décidait de ne mentir pas, mais d’écrire tout ce qu’il passait pendant sa vie. Son autobiographie

est réunie dans une trilogie appelée ‘Les Romanesques’ :

1. Le miroir qui revient

2. Angélique ou de l’enchantement

3. Les derniers jours de Corinthe

D’un part il écrit des articles, des essais, dans lesquels il y a une psychologie, d’autre part il utilise le mythe

d’Œdipe (écrit par Sophocle, a fondé le modèle du héros tragique : Laïos et Jocaste règnent à Thèbes ; ils ont

un fils au sujet duquel ils interrogent un oracle. Ce dernier leur annonce que leur enfant tuera son père et

épousera sa mère. Ils l’abandonnent mais l’enfant parvient à survivre. Un soir, à un carrefour, le jeune Œdipe

rencontre une escorte. Une dispute éclate, il en vient aux mains et assomme un vieillard. Ce n’était que Laïos ;

le parricide est accompli. Œdipe oublie l’incident et continue sa route vers Thèbes, ville infestée par un fléau :

un monstre à tête de femme, le Sphinx, décime la jeunesse. Le reine Jocaste, offre sa main à celui qui vaincra

le monstre. Œdipe répond et épouse donc la reine : l’inceste est accompli. Dix-sept ans après les dieux accusent

un criminel anonyme d’infecter le pays et ils exigent qu’on le chasse. La vérité se découvre, la piège se

referme : Jocaste se pend et Œdipe se crève les yeux en psychanalyse le complexe d’Œdipe indique

l’attraction que tout homme éprouve pour sa mère, d’où dérive le désir de tuer son propre père).

Le grand public pouvait être attiré par des promesses d’érotisme en certains moments de sa production, mais

ce public reste déçu, parce que les romans de Robbe-Grillet sont des romans pour un public d’intellectuels ;

ils ne sont pas seulement des simples romans érotiques, mais ils sont des romans très « engagés » dans le

langage, qui recueille la plupart de l’intellectualité de ses romans. C’est un écrivain contradictoire, par

exemple il a été élu à l’Académie, mais il n’a jamais suivi les rythmes classiques des académies.

NOUVEAU ROMAN

Robbe-Grillet est souvent considéré comme le chef de file des nouveaux romanciers. Vers la fin des années

50, s’organise un group, qui n’est pas une véritable école littéraire, mais plutôt un mouvement, sans chef de

file et sans revue. On a des écrivains qui appartient à différents années et nationalité : Beckett (irlandaise),

Pinget (français-suisse), Duras (indochinoise), Sarraute (d’origine russe) ; les autres sont français : Robbe-

Grillet, Butor, Ricardou, Simon. Les thèmes privilégiés par ces auteurs sont :

• 

L’histoire Simon

• 

Le sentiment narcissiste Duras

• 

Le sado-érotisme Robbe-Grillet

Ils commencent à publier avant la guerre, en particulier le premier texte considéré appartenant à la sphère

du nouveau roman est un recueil de nouvelles intitulée Tropismes, de Nathalie Sarraute. Le public n’était pas

prêt à cette nouvelle et révolutionnaire typologie de littérature : il ne la prend pas en considération. La

première fois qu’on a parlé du nouveau roman c’est pour dénigres ces nouveaux romanciers ; on a aussi parlé

des romans de la table rase, roman au ras du sol (…). Parmi les plus hostiles à ce nouveau roman il y avait les

romanciers « classiques », qui soutiennent que les auteurs de ce mouvement ne transmettent aucun

message.

• 

*Les Editions de Minuit ce groupe de nouveaux romanciers se réunit sur l’étiquette des Éditions

de Minuit même si certains d’entre eux ont publié ses premières œuvres avec des éditeur plus petits.

Ce sont une maison d’édition française, fondée par Brullet et de Lescure en 1941. Gérôme Lindon est

le chef des Éditions de Minuit qui prend le risque de publier Beckett et Robbe-Grillet. Alain Robbe-

Grillet deviendra le conseiller littéraire pour cette maison d’édition : il doit lire les textes et donne

une idée générale. Il commence à découvrir de nouveaux écrivains qui ne trouvent pas d’autres

maisons d’éditions, notamment Simon et Duras.

Dans les article qu’il publiera à partir de 1955, Robbe-Grillet expose ses idées sur l’art et les notions qu’il

refuse, qui seront les notions aussi refusées et les idées prises par les autres nouveaux romanciers :

• 

L’engagement politique en littérature selon Sartre il était nécessaire de s’engager politiquement

en littérature, parce que à travers l’écriture on peut aider les autres à améliorer leurs conditions de

vie. La production littéraire a donc une finalité morale il y a un lien entre art – politique ; les

nouveaux romanciers considèrent qu’il n’y a aucun lien entre moralité – littérature : l’auteur peux

s’engager dans la vie politique / morale, peut s’intéresser aux causes sociales mais il n’a rien à faire

avec la littérature et la production artistique, un livre ne peut rien faire. Ils pensent que l’art est

quelque chose qui a à faire avec l’esthétique et la politique n’a rien à faire avec l’esthétique. La

politique a à faire avec la morale, mais l’art n’a rien à faire avec la morale. L’art ne doit pas s’intéresser

à la politique ;

• 

Le personnage dans le sens traditionnel ils refusent le personnage et sa psychologie, la

représentation minutieuse du monde extérieur ; l’intrigue qui conduit d’un point de départ à un point

d’arrivée, l’organisation linéaire de l’espace et du temps, le rôle même du narrateur. Le héros

traditionnel, avec sa position sociale, sa personnalité et son état civil, est aboli et ne se réduit souvent

qu’à une initiale ou un pronom personnel (lui, elle). Le récit renonce à toute disposition

chronologique et cristallise dans le présent absolu, hors du temps. Le narrateur cesse d’être « le

grand patron » de l’histoire : libérée de la nécessité de s’adresser au monde réel et de l’obligation de

transmettre un message – narratifs, politique ou social -, la langue devient ainsi la grande héroïne

d’une œuvre qui se fonde exclusivement et totalement sur l’écriture ;

• 

Ils pensent que l’écriture réussit à créer un nouveau monde ce nouveau monde a la structure du

langage. Le monde de la création artistique n’a aucun rapport avec le monde réel, le monde de la vie


PAGINE

5

PESO

727.13 KB

PUBBLICATO

5 mesi fa


DETTAGLI
Corso di laurea: Corso di laurea in Interpretariato e comunicazione
SSD:

I contenuti di questa pagina costituiscono rielaborazioni personali del Publisher lazzerimartina9 di informazioni apprese con la frequenza delle lezioni di Letteratura francese e studio autonomo di eventuali libri di riferimento in preparazione dell'esame finale o della tesi. Non devono intendersi come materiale ufficiale dell'università Libera Università di Lingue e Comunicazione - Iulm o del prof Brignoli Laura.

Acquista con carta o conto PayPal

Scarica il file tutte le volte che vuoi

Paga con un conto PayPal per usufruire della garanzia Soddisfatto o rimborsato

Recensioni
Ti è piaciuto questo appunto? Valutalo!

Altri appunti di Letteratura francese

Appunti (in francese) di Albert Camus, Lo straniero, l'Assurdo, l'Esistenzialismo e Sartre - Letteratura francese
Appunto
Riassunto Autori, testi e generi di Letteratura francese, Le XXe siècle
Appunto
Appunti (in francese) di Pierre Michon (vita, opere, analisi completa Vite minuscole) - Letteratura francese
Appunto
Appunti (in francese) George Perec, Oulipo e W ou le souvenir d'enfance - Letteratura francese
Appunto