Che materia stai cercando?

13. Analyse - Contre les Pétrarquistes, J. Du Bellay

Il documento comprende gli appunti presi a lezione, più studio individuale su testi cartacei. Il documento è completamente in francese.
Non è da considerarsi come documento ufficiale emanato dall'Unical e/o dalla Prof.ssa A. Naccarato.
Bibliografia:
Lagarde - Michard, "XVIe Siècle", Francia, Bordas, 2015.
Bonini - Jamet - Bachas - Vicari, "Écritures...",... Vedi di più

Esame di Letteratura francese I docente Prof. A. Naccarato

Anteprima

ESTRATTO DOCUMENTO

13. Analyse – Contre les Pétrarquistes, J. Du Bellay

Les Divers Jeux Rustiques,

Ce texte n’est qu’un extrait de l’œuvre satyrique qui

concerne un travail satirique commencé en 1553, qui a permis à Du Bellay de

s’éloigner des pétrarquistes ;

Il voulait se détacher des disciples de Pétrarque, et non pas de l’auteur italien,

pour changer sa manière d’écrire et pour dénoncer les néopétrarquistes pour

avoir créé une poésie artificielle et exagérée. En tout cas, ce texte se présente

comme un poème long, un texte en vers présentant une certaine sonorité ; ce

poème se divise en 6 strophes possédant 8 vers chacune. Le schéma des rimes

est assez régulier, car il y a toujours la même succession (AAABCCCB) ; ce sont

des rimes riches, masculines (AAA et CCC) et féminines (B-B).

La première strophe commence par une expression qui présente ce que l’auteur

désire ; il veut se détacher des pétrarquistes ; sur la base de ce mot, il crée un

je poétique,

néologisme, c’est-à-dire, un nouveau verbe. L’auteur est le en effet il

utilise directement le pronom personnel de première personne.

franchement

L’adverbe (v. 2) permet de comprendre que la poésie pétrarquiste a

perdu son essence de vérité pour devenir artificielle et pour monter une femme

non plus vraie ; Du Bellay se montre sincère et il veut parler d’amour de façon

naturelle, sans aucun masque (v. 3, déguiser). Au vers 2, il a dû changer l’ordre

de la phrase pour obtenir une rime.

Aux vers 4 et 5, il y a un enjambement qui fait comprendre qu’il y a eu un

schisme entre la véritable poésie de Pétrarque et celle de pétrarquistes.

amitié amour,

Le mot substitue le mot qui sert à dévaloriser les techniques

artificielles des autres poètes, qui abandonnent le thème de l’amour de plus en

amitié

plus ; en outre, le mot acquiert un sens archaïque.

Les yeux (v. 7) sont une synecdoque qui rappelle le corps, mais qui se lie aux

larmes des poètes (v. 8) ; ce mot sert à faire une critique envers les

yeux.

pétrarquistes ; Labé et Scève avaient déjà parlé des

La seconde strophe commence par une anaphore (vs. 1-2-3, ce n’est) et par un

métapassion,

oxymore (v. 1, froides chaleurs) évoquant une certaine déjà

Délie Le dizain de neige

présente dans de Scève et de Marot. Ces premiers trois

vers servent au poète pour se moquer des pétrarquistes, en effet il charge ses

vers d’ironie et satire. Il épreuve un certain dégoût pour les poèmes de ceux qui

orages

ont parlé de fausses souffrances (v. 10) provoquant des très brefs (vs. 12-

13) ; la dernière partie de la strophe est adressée à Scève, car il a utilisé

beaucoup d’images bouleversantes pour décrire un amour artificiel (vs. 14-15-

mille

16, flammes et glaçons) ; le mot (v. 15) n’est qu’une hyperbole.

La troisième strophe commence par une anaphore (vs. 17-21-22-23, de vos) et

vous)

s’adresse aux femmes (personne, de plus haute vertu, il reprend l’image

de la femme de Pétrarque (Laura) mais en décrivant tous les aspects stéréotypés

provoqués par les disciples de Pétrarque (ex. sucre, miel). Il y a deux polyptotes

aux vers 2 (pierres précieuses) et 4 (fleurs) qui indiquent les répétitions des

pétrarquistes.

La quatrième strophe acquiert un ton ironique et satirique, car le poète veut

dénoncer le fait que les pétrarquistes affirmaient de pouvoir mourir pour leurs

femmes, Du Bellay les définit fous ; cet aspect absurde provoque le rire du poète

(v. 25). La seconde partie de la strophe se centre sur la pensée personnelle de

l’auteur, qui se montre différent et supérieur, car il va créer une poésie

différente. Il y a des enjambements aux vers 27-28 et 30-31.

La cinquième strophe montre un amour vécu de façon simple, il n’y a aucune

description complexe ; encore une fois, il s’adresse aux femmes, en leur

promettant de chanter leur beauté et leur amour de façon simple et pure ; il y a

des enjambements aux vers 33-34, 35-36, 37-38, 38-39 et 39-40.


PAGINE

2

PESO

15.74 KB

PUBBLICATO

4 mesi fa


DESCRIZIONE APPUNTO

Il documento comprende gli appunti presi a lezione, più studio individuale su testi cartacei. Il documento è completamente in francese.
Non è da considerarsi come documento ufficiale emanato dall'Unical e/o dalla Prof.ssa A. Naccarato.
Bibliografia:
Lagarde - Michard, "XVIe Siècle", Francia, Bordas, 2015.
Bonini - Jamet - Bachas - Vicari, "Écritures...", vol. 1, Novara, Valmartina, gennaio 2012.


DETTAGLI
Corso di laurea: Corso di laurea in lingue e culture moderne
SSD:
Università: Calabria - Unical
A.A.: 2018-2019

I contenuti di questa pagina costituiscono rielaborazioni personali del Publisher poisondehaine di informazioni apprese con la frequenza delle lezioni di Letteratura francese I e studio autonomo di eventuali libri di riferimento in preparazione dell'esame finale o della tesi. Non devono intendersi come materiale ufficiale dell'università Calabria - Unical o del prof Naccarato Annafrancesca.

Acquista con carta o conto PayPal

Scarica il file tutte le volte che vuoi

Paga con un conto PayPal per usufruire della garanzia Soddisfatto o rimborsato

Recensioni
Ti è piaciuto questo appunto? Valutalo!

Altri appunti di Letteratura francese i

11. Joachim du Bellay
Appunto
17. Analyse - Sonnet 108, J. Du Bellay
Appunto
3. Clément Marot
Appunto
8. L'École Lyonnaise
Appunto