Che materia stai cercando?

Anteprima

ESTRATTO DOCUMENTO

nationaux.

L'ORGANISATION DES ÉTUDES

Le système éducatif se compose de trois degrés. Le premier degré se compose de l'école maternelle qui

n'est pas obligatoire (de 2 à 5 ans) et de l'école primaire obligatoire à partir de six ans.Le second degré

distingue l'enseignement général et l'enseignement professionnel, le premier cycle (de la sixième à la

troisième) et le second cycle (de la seconde à la terminale). L'enseignement supérieur comprend les

universités et les grandes écoles : l'accès à l'université est automatique avec le baccalauréat ; pour accéder

aux grandes écoles, il faut passer un concours d'entrée très difficile.Les grandes écoles sont les plus

recherchées parce qu'elles forment les cadres supérieurs de l'Etat et de l'économie.

UN DEBAT PERMANENT

Depuis Mai 1968, les Français n'en finissent pas de dire du mal de leur système éducatif.

16. AU TRAVAIL

LA VIE PROFESSIONNELLE

25 millions d'actifs (un peu plus d'un Français sur trois) travaillent. Les autres, ce sont les enfants, les

étudiants, les adultes qui ne travaillent pas, les chômeurs et les retraités. On constate aujourd'hui une nette

baisse du nombre d'ouvriers, de commerçants et d'artisans. Les employés sont désormais le groupe

dominant. .Deux phénomènes dominent les changements dans la vie professionnelle : l'augmentation du

nombre de femmes, qui occupent la moitié des emplois du secteur des services; l'augmentation du nombre

de fonctionnaires, qui sont plus de 5 minions aujourd'hui. Mais le phénomène majeur aura été le chômage.

La France compte environ 1,6 million de travailleurs étrangers. Ils viennent du Portugal, d'Algérie, du

Maroc, d'Afrique noire mais aussi d'Espagne, de Tunisie, de Turquie, d'Italie, de l'ex-Yougoslavie ou de

Pologne.

L'ORGANISATION DU TRAVAIL

L'amélioration des conditions de travail des Français doit beaucoup à l'action syndicale. L'action syndicale

a permis une baisse importante de la durée du travail qui est passée à 35 heures et les cinq semaines de

congés. À cela s'ajoutent les dix jours fériés répartis dans l'année.La retraite a été fixée pour tous les salariés

à 60 ans ; mais il faut avoir cotisé pendant 37 ans et demi pour les fonctionnaires et 40 ans pour les

salariés du secteur privé. L'organisation du travail est source de nombreux conflits entre le patronat et les

syndicats.

LES NOUVELLES FORMES DE TRAVAIL

La France est entrée dans la nouvelle révolution technologique, qui touche toutes les activités et tous les

métiers. Le travail à employeurs multiples, le télétravail tendent à se développer. Ils touchent certains

secteurs comme l'informatique, les assurances ou la banque et certaines fonctions comme la saisie de

données, la gestion, la vente ou la traduction. Une nouvelle génération est née qui a grandi avec le

chômage : elle a une autre culture et ses maîtres mots sont flexibilité et adaptabilité, émulation et

dépassement de soi.

17. LES GRANDS COURANTS ARTISTIQUES

LA RENAISSANCE

La Renaissance a été une période de changements en architecture, dans la vie intellectuelle, en littérature et

dans le domaine religieux.Les guerres, la découverte d'une civilisation raffinée vont amener en France des

artistes comme Léonard de Vinci et les rois français vont imiter le modèle italien. Sur les bords de la Loire

se construisent les châteaux de Blois, d'Azay-le-Rideau, du Lude, d'Amboise, de Chenonceaux et enfin de

Chambord. Au style décoratif italien va s'ajouter une volonté de purisme née du modèle antique : la Cour

Carrée du Louvre à Paris en reste le plus bel exemple.

Les transformations des connaissances et du monde nécessitent de nouvelles formations et la création de

nouvelles écoles: le Collège de France, les Académies .

LE CLASSICISME

Le classicisme est la traduction idéologique, esthétique et culturelle de la volonté d'un homme, l'expression

même de sa puissance.Le classicisme marque la naissance d'une véritable culture d'État. Mais le classicisme

ne serait rien sans la génération d'écrivains qui va l'illustrer et lui donner une valeur universelle. Descartes

et Pascal, Corneille, Molière, Racine, Madame de La Fayette, La Fontaine sont les géants de ce siècle

classique. L'architecture est l'autre expression la plus visible d'un art officiel, illustré par le château de

Versailles mais aussi à Paris, par les portes Saint-Denis et Saint-Martin, la colonnade du Louvre, l'hôtel

des Invalides et les places Vendôme et Victoires.

LE ROMANTISME

Le romantisme français est né de l'immense dépression qui a suivi la fin de de l'empire de Napoléon et des

années de la Révolution française. Le romantisme est donc marqué par un désir de rupture et d'évasion .Le

romantisme se distingue par l'affirmation de soi, de sa subjectivité, de ses émotions. L'essentiel est de

sentir : sentir la nature, éprouver des passions, se sentir vivre soi-même. Le romantisme exprime la volonté

de se mesurer avec tout l'univers : c'est l'époque des grandes entreprises romanesques. Stendhal, Balzac,

Victor Hugo...

LE SURRÉALISME, L'EXISTENTIALISME, LE NOUVEAU ROMAN

•Le surréalisme est né d'une réaction : réaction contre la guerre de 1914-1918 . Les surréalistes veulent

réinventer la vie. Leurs mots d'ordre sont : « changer la vie », « transformer le monde ». Autour d'André

Breton, on trouve Louis Aragon, Robert Desnos, Paul Eluard, les peintres Marcel Duchamp et Max Ernst..

•L'existentialisme, autant qu’un mouvement littéraire, est une époque, l'après-Deuxième Guerre mondiale.

La formule de Jean-Paul Sartre, « L'homme n'est que ce qu'il se fait », résume l'existentialisme.

La Nausée (Jean-Paul Sartre), L'Etranger (Albert Camus), Le Deuxième Sexe (Simone de Beauvoir) sont les

œuvres qui ont marqué la littérature mondiale.

•Le Nouveau Roman fait partie de cette remise en question de la littérature qui a marqué l'après-guerre. Il

réunit des romanciers qui ont d'abord en commun d'avoir le même éditeur . Chacun à sa manière va

illustrer cette destruction du roman classique identifié au roman de Balzac. A côté du Nouveau Roman, un

nouveau théâtre met en cause les personnages et le langage.

18. LA CULTURE VIVANTE

LA MUSIQUE

La musique classique française n'est ni une pratique familiale comme en Allemagne, ni un art collectif

comme l'opéra en Italie.Ce qui caratérise les musiciens français, c'est leur goût pour la recherche. La

musique classique française se distingue aussi par sa couleur, une orchestration brillante et une certaine

légèreté.On dit souvent que les Français ne sont pas un peuple musicien. Pourtant 25 % des Français

pratiquent un instrument de musique. La vie musicale est importante dans les grandes villes qui ont toutes

un théâtre d'opéra (Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Strasbourg, Montpellier, Nice) et un orchestre

symphonique (Lille, Nantes, Toulouse, Lyon, Chambéry, Strasbourg). Certaines formations musicales se

sont spécialisées dans la musique classique et baroque ou contemporaine. De nombreux festivals d'été sont

consacrés à la musique ou à l'opéra. Les plus célèbres sont à Aix-en-Provence, à Montpellier et à Orange.

LA CHANSON

Il existe de grandes traditions de la chanson française que les artistes renouvellent continuellement.Art

populaire de protestation, ses deux vedettes au XIXe siècle sont Aristide Bruand et Béranger. Art de

diseuse légère ou réaliste, la chanson suscite des générations continues d'interprètes. Art du music-hall,

aujourd'hui, ce sont les spectacles musicaux comme Notre-Dame de Paris qui héritent de cette

tradition.Avec Charles Trenet, la chanson française devient un art d'auteur-compositeur-interprète et

s'affirme comme la tendance la plus forte. Art d'interprète, la chanson française est bien servie dans des

genres et des styles très différents par des chanteurs ou chanteuses.Aujourd'hui, la chanson française

apparaît plus que jamais métissée : métissée d'influences francophones ou ethniques.En même temps

qu'elle redécouvre son patrimoine corse ou celte, elle occupe une place importante dans la musique

électronique et la musique de DJ.

LE CINEMA

Le cinéma est en France une véritable culture : il a ses revues populaires, ses librairies, ses collectionneurs,

un réseau important de ciné-clubs et de cinémas d'art. Un film est un objet de débat et d'analyse et les

réalisateurs de films sont considérés comme des auteurs.Ce sont les frères Lumière qui, en 1895, ont offert

au pubbc français la première séance de cinéma payante.Une nouvelle génération d'acteurs s'impose :

Brigitte Bardot, Jeanne Moreau, Alain Delon, Jean-Paul Belmondo, Catherine Deneuve, Jean-Louis

Trintignant...Les années de crise économique sont pour le cinéma français des années de doute.

LE FRANÇAIS QUI BOUGE

Les Français adorent jouer avec leur langue.Une académie, l'Académie française, veille sur les mots et sur

leur bon usage. A côté de l'Académie française, il y a une vraie académie de la rue. Aujourd'hui, ce sont les

adolescents et les cités qui donnent le ton : ils trouvent leur vocabulaire dans la rue, dans les publicités,

dans les sitcoms. Les chanteurs de rap notamment ont beaucoup utilisé ou récupéré ce vocabulaire.Mais

chaque époque fabrique aussi ses tics de langage.La culture vivante est le lieu principal d'expression de

cette langue qui bouge : la chanson, les humoristes, les émissions satiriques sont des capteurs et des

producteur de mots.

LES MEDIAS

Jusqu'en 1980, il y avait en France trois chaînes de télévision du service public (sociétés nationales), Radio

France (société nationale), deux radios privées périphériques, RTL et Europe 1.A partir de l'arrivée au

pouvoir des socialistes en 1981, tout change. Des centaines de radios se créent sur tout le territoire. À la

télévision, il y a maintenant six grandes chaînes : deux chaînes de service public généralistes (France 2 et

France 3), deux chaînes privées généralistes (TF1 et M6), une chaîne payante (Canal+) et une chaîne

éducative et culturelle (La 5e/Arte). En 1998, le nombre d'abonnés aux chaînes du satellite est supérieur à

celui des chaînes du câble. Les plus regardées de ces chaînes thématiques sont Eurosport, Ciné Cinémas,

Canal Jimmy, RTL 9, Disney Channel, Paris Première et LCI. La presse quotidienne se partage entre les

journaux nationaux (Le Monde, Le Parisien, Le Figaro, Libération) et les journaux régionaux (Ouest

France, Le Provençal, Les Dernières Nouvelles d'Alsace, Le Progrès de Lyon). Les Français lisent beaucoup

plus les magazines : magazines d'actualité, magazines féminins, magazines sur le cinéma , magazines

générationnels, mai aussi magazines sur le sport, la cuisine, la santé...

19. LES PRATIQUES CULTURELLES

LES SPORTS

Les Français sont de plus en plus sportifs : plus de 80 % d'entre eux, dont 35 % de femmes, affirment

entretenir leur forme physique. Tous les sports sont concernés. Les femmes en particulier sont très attirées

par la danse, la gymnastique et l'équitation. Les sports collectifs sont surtout pratiqués dans des clubs. La

France est aussi le pays du sport-spectacle avec le Tour de France cycliste, le Grand Prix automobile de

Monaco et le rallye automobile Paris-Dakar.

LES LOISIRS

Le temps libre des Français est en augmentation. C'est l'offre médiatique et audiovisuelle qui occupe le

plus de temps. Mais le bricolage, les collections de toutes sortes, les jeux de cartes ou de société sont aussi

des activités très pratiquées. Quand ils sortent, les Français se consacrent au sport, à la vie associative, aux

activités culturelles. Les Français dépensent en moyenne 1200 € pour leurs activités culturelles :achat de

presse, de magazines et de livres, achat de vidéos et de CD, abonnements télévision, spectacles, cinéma,

photo. Ils sont de plus en plus nombreux à se rendre aux expositions, à fréquenter des festivals, à visiter

des monuments, à s'intéresser aux techniques et à la science. Certaines activités culturelles restent très

élitistes malgré de gros efforts de démocratisation : l'opéra, les concerts de musique classique... Au total, le

budget des loisirs est en train de devenir la plus importante des dépenses des Français.

LES VACANCES

L'été reste la période principale des vacances. L'hiver et les sports de neige attirent également un peu plus

de 10 % des Français.

La baignade et les sports nautiques, la randonnée à pied, la promenade, la visite de monuments sont parmi

les activités les plus pratiquées.Les parcs à thèmes (Astérix, Disneyland, Futuroscope), le tourisme

industriel, les séjours dans des parcs de détente dessinent de nouvelles pratiques vacancières.La France reste

la première destination des Français, mais les séjours de vacances à l'étranger augmentent. Environ 12 %

des Français partent en vacances à l'étranger, principalement en Europe : Espagne, Grande-Bretagne, Italie,

Allemagne.Quand ils partent pour des vacances plus lointaines, les Français choisissent l'Afrique du Nord

mais aussi les États-Unis, l'Asie du Sud-Est, Cuba, les Antilles ou l'île Maurice.

LES ACTIVITéS ARTISTIQUES

Chaque catégorie ne pratique pas les mêmes activités. Les hommes préfèrent faire de la musique ou

chanter, les femmes préfèrent la sculpture, la peinture, la gravure, font de la danse. Parisiens, ils sont les

plus nombreux à faire du théâtre en amateur ; mais ce sont les ruraux qui pratiquent le plus la danse

folklorique, notamment en Bretagne.25 % des Français savent jouer d'un instrument de musique. Ils jouent

majoritairement de la guitare, mais aussi de la flûte et du piano.Jeunes ou vieux, ils sont près d'un tiers à

faire une collection : des timbres, des cartes postales, des pièces de monnaie, des objets d'art et des cartes

téléphoniques.

20. AU JOUR LE JOUR

LE CALENDRIER

Pour les Français, l'année commence deux fois : le 1er janvier et début septembre.En janvier, ils échangent

leurs vœux par téléphone, en envoyant des cartes de vœux ou des messages électroniques.Début septembre

commence l'année organisée par le calendrier scolaire : c'est la rentrée ! On parle de rentrée politique, de

rentrée syndicale, des spectacles de la rentrée...

A CHACUN SON TEMPS

Le catholicisme a donné son rythme au calendrier des Français. Noël, Pâques, Pentecôte, Toussaint sont les

repères forts de la pratique religieuse et de la vie sociale.Pâques et Pentecôte c'est le temps des petits

voyages de proximité. Le 15 août,-fête de la Vierge ou Assomption, correspond au moment où le plus

grand nombre de Français sont en vacances ; de nombreuses fêtes de village sont organisées durant cette

période.Aujourd'hui, d'autres dates du calendrier religieux sont respectées : le Ramadan des musulmans et

la fête de l'Aïd, le Grand Pardon des juifs ainsi que le Nouvel An chinois. La France républicaine imprime,

elle aussi, sa marque sur le temps et sur la vie sociale : le 1er mai (fête du Travail),8 mai (fête de la

Victoire 1939-1945), 14 juillet (Fête nationale), 11 novembre (armistice 1914-1918).

UNE JOURNEE ORDINAIRE

Le travail, l'école, la vie familiale, les loisirs règlent la vie quotidienne des Français.

Un emploi du temps type ne doit pas faire oublier que la campagne et la province se lèvent plus tôt que

Paris et que Paris et sa banbeue se couchent plus tard, que la campagne et la province prennent plus de

temps pour déjeuner que Paris et sa banlieue et qu'elles perdent moins de temps dans les transports.

21. CHEZ SOI

COLLECTIF OU INDIVIDUEL

La maison individuelle fait partie de l'imaginaire collectif des Français .56 % des familles habitent une

maison. 18% habitent une HLM (habitation collective à loyer modéré).Les HLM, situées le plus souvent

dans la banlieue des villes, sont regroupées dans de grands ensembles appelés « cités ». On compte 54 %

de Français propriétaires et 12 % qui ont, en plus de leur logement principal, une résidence secondaire à la

campagne. Les 73 % de jeunes de plus de 20 ans qui vivent chez leurs parents ont construit de nouvelles

relations: dépendance pour la nourriture et l'entretien, indépendance financière et affective. 7 à 10 % des

jeunes ont choisi la solution de la colocation : cette formule permet d'avoir plus d'espace tout en payant un

loyer moins cher.

L'ESPACE DE LA MAISON

Les Français consacrent à l'aménagement de leur logement près de 30 % de leur budget : c'est leur dépense

principale. 80% des appartements disposent maintenant de tout le confort. Le salon reste l'espace principal

où l'on se retrouve, où l'on discute, où l'on reçoit, où l'on se distrait. La partie destinée au repas est

essentiellement fonctionnelle : coin-repas dans la pièce principale ou table-bar, façon cuisine américaine. La

cuisine s'agrandit et redevient un lieu partagé. Le coin-bureau devient indispensable pour toutes les activités

liées au travail et à la communication à domicile.

LES ÉQUIPEMENTS

L'équipement représente 8 % de l'ensemble des dépenses de logement. Il comprend : les meubles,

l'électroménager et le matériel audiovisuel. Le mobilier change. Il se fait léger, fonctionnel, mobile.Une

cuisinière équipée d'un four et d'un lave-vaisselle.Le dépareillé s'impose ; on le préfère aux ensembles

composés de manière homogène.

23. A TABLE

HABITUDES

Le rapport que les Français entretiennent avec la table a profondément changé. Fini le temps où on passait

deux heures à table. Pas plus d'une demi-heure pour le déjeuner et le dîner et un bon quart d'heure pour le

petit déjeuner.

Au petit déjeuner, c'est café noir, café au lait ou chocolat, plus rarement du thé ; beurre et confiture

accompagnent baguette, biscottes ou croissants ; les yaourts, les flocons de céréales, les jus de fruits.À

midi, le Français des grandes villes déjeune souvent à l'extérieur de chez lui, à la cantine, au restaurant ou

dans un self-service : une entrée, un plat, du fromage ou un fruit, ou simplement un plat du jour et un café,

c'est chacun selon sa faim. En province ou à la campagne, les Français rentrent majoritairement chez eux

pour le déjeuner.Le soir, la France se met à table devant la télévision : elle dîne et s'informe en même

temps.Les croissanteries, viennoiseries, baguetteries, sandwicheries et autres fast-foods sont en forte

progression. Ils ont adopté les méthodes de distribution anglo-saxonnes au goût français. Les Français

retrouvent leurs traditions pour les repas de fêtes. Un repas de fête se compose de cinq plats : une entrée ou

hors-d'ceuvre, un plat principal (viande, volaille, poisson) accompagné de légumes, une salade, du fromage

et un dessert.

TENDANCES

Les repas quotidiens prennent de moins en moins de temps et sont adaptés aux envies des uns et des

autres. Les repas de fête sont des moments gastronomiques où s'illustre le savoir-faire culinaire de chacun.

Jeunes et adultes ne mangent plus la même chose.Les Français se sont ouverts aux cuisines du monde :

italienne, espagnole, chinoise, indienne, thaï, maghrébine, moyen-orientale, tropicale... L'attention au corps

et à la forme, le souci de manger sain et équilibré ont modifié sensiblement les habitudes alimentaires des

Français. Le succès le plus spectaculaire est celui des produits « bio»

CONFLITS

La cuisine, le goût, la gastronomie sont une source infinie de conflits, capables de partager la France en

deux.Il y a d'abord l'opposition culinaire traditionnelle Nord-Sud. Au Nord, la cuisine au beurre, la

préférence pour la bière, la prédominance du cuit, du farineux ; au Sud, la cuisine à l'huile, la préférence

pour le vin, ^prédominance du cru, des fruits et des légumes verts. Côté goût, ce n'est pas mieux. La

France se partage entre ceux qui aiment la viande saignante (encore rouge) et ceux qui la savourent à point

(plutôt cuite) ; de même, les légumes verts se mangent « al dente » ou bien cuits. Quant à la querelle vin

blanc/vin rouge, elle a vu le poisson s'accompagner de vin rouge et le vin blanc se boire avec du fromage...

24. CONSOMMER

L'ARGENT

Longtemps discrets sur leurs salaires ou sur leurs revenus, les Français hésitent moins à en

parler.Aujourd'hui, le salaire moyen est de 2 050 € par mois mais la moitié des salariés gagnent moins de

1 300 € par mois. Les retraités ont aujourd'hui des revenus supérieurs à ceux des actifs. Ils ont beaucoup

contribué à la consommation et à la solidarité familiale pendant toutes les années de crise économique.

DEPENSER

15 200 €, c'est ce que dépense en moyenne chaque habitant pour sa consommation annuelle. Le

consommateur français réfléchit avant d'acheter, s'informe, compare, exige des services en plus mais ne

résiste pas toujours à se faire plaisir. C'est le logement qui est aujourd'hui la première source de dépenses ;

plus du quart du revenu lui est consacré.L'automobile et les transports sont le deuxième poste de dépenses,

juste devant l'alimentation et les loisirs et la culture.Les Français dépensent de moins en moins pour

s'habiller, peut-être aussi parce qu'ils profitent des périodes de soldes (en janvier et en juillet) et des

magasins de la grande distribution. Les Français consacrent 10 % de leur budget aux dépenses de santé et à

tout ce qui leur permet d'entretenir leur forme et leur apparence...

LIEUX DE CONSOMMATION

A la périphérie des villes, on aperçoit leurs grandes enseignes : Carrefour, Auchan, Leclerc, etc. Les

hypermarchés sont les signes du changement de mode de vie des Français. Toujours plus grands, ils

rassemblent une très grande quantité et une très grande diversité de produits et de services. Ils font souvent

partie de grands centres commerciaux avec galeries marchandes, magasins spécialisés et multiplexes pour le

cinéma.Les centres-villes sont des lieux où l'on aime aller flâner et se retrouver. Cafés, boutiques de mode,

magasins spécialisés, salles de spectacles attirent de nombreux passants.Les marchés en plein air sont très

appréciés : produits frais, agriculture biologique, contacts avec le monde agricole en province.Un nouveau

type de grands magasins attire un public nombreux : les magasins thématiques .Les franchises aussi sont

de plus en plus nombreuses .Les grands magasins historiques résistent bien et se spécialisent dans la

mode, les grandes marques, le luxe et la parfumerie.

25. CHEZ LE MéDECIN

SE SOIGNER à TOUT PRIX

Les dépenses de santé des Français sont parmi les plus élevées du monde.Pour garantir ce niveau de

protection, les Français acceptent qu'on retienne 19,5 % de charges sociales sur leurs salaires.Ils sont 84 %

à souscrire une assurance complémentaire (mutuelle).Ils sont grands consommateurs de soins médicaux : le

budget santé représente 10 % du budget des familles ; chaque Français dépense en moyenne environ 1 800

€ pour sa santé. Ils adorent aller chez le médecin généraliste ou chez le spécialiste. Ils n'hésitent pas à

consulter plusieurs médecins pour s'assurer du diagnostic. Ils sont champions du monde... pour la

consommation de médicaments. La Sécurité sociale (la « Sécu ») couvre les dépenses de santé en cas de

maladie, de maternité, d'hospitalisation, d'invalidité ou d'accident du travail. Chez les médecins

conventionnés par la « Sécu », les tarifs sont moins élevés. Les frais de traitement dans les hôpitaux

publics sont moins élevés que dans les cliniques privées.

SE SOIGNER AUTREMENT

De nombreux Français ont recours aux médecines alternatives, parallèles ou douces. Ils se méfient de la

médecine de spécialiste.Ils sont aujourd'hui 60 % à avoir recouru à des médecines douces. 80 % ont essayé

l'homéopathie, 40 % l'acupuncture, 25 % l'ostéopathie.Ces médecines représentent une alternative à la

surconsommation de médicaments.Le recours aux psychothérapies, à la psychanalyse fait partie de ce désir

de se soigner autrement.De plus en plus souvent, les Français décident de se soigner par eux-mêmes, sans

consulter de médecin. L'automédication représente aujourd'hui 20 % du total des médicaments achetés.

26. CROIRE

LES RELIGIONS DU « LIVRE »

Le principe de laïcité, c'est-à-dire la neutralité religieuse de l'État, a profondément marqué la vie

française.La France est majoritairement chrétienne : 75 % des Français se disent catholiques et 3 %

protestants. Le catholicisme des Français est un catholicisme culturel et patrimonial.L'Église a perdu

beaucoup de son influence, en particulier sur le plan des mœurs où ses recommandations sur le divorce, la

pilule ou l'avortement sont apparues complètement décalées.Avec 4 millions de fidèles, l'islam est devenu

la deuxième religion de France. La religion juive compte 600 000 membres, ce qui en fait,

proportionnellement, la communauté juive la plus importante d'Europe.Le bouddhisme séduit de plus en

plus d'adeptes.

LES SECTES

On dénombre 172 sectes qui accueillent 400 000 membres. Ces sectes regroupent des personnes qui

viennent de toutes les catégories sociales ; elles sont souvent en quête de spiritualité ou cherchent à rompre

leur isolement social et moral. La secte la plus importante est celle des Témoins de Jéhovah avec 100 000

membres.En 2001, le Parlement français a voté la loi anti-sectes autorisant la dissolution des sectes

condamnées pour des atteintes aux personnes.

PEURS ET SUPERSTITIONS

Chaque semaine, les Français sont des millions à lire les quelques lignes que les vedettes de l'horoscope

consacrent à leur signe.

Dix millions de Français vont aujourd'hui consulter voyants et astrologues qui sont deux fois plus

nombreux que les prêtres.


ACQUISTATO

1 volte

PAGINE

14

PESO

152.01 KB

PUBBLICATO

+1 anno fa


DETTAGLI
Corso di laurea: Corso di laurea in economia aziendale
SSD:

I contenuti di questa pagina costituiscono rielaborazioni personali del Publisher trick-master di informazioni apprese con la frequenza delle lezioni di Lingua francese e studio autonomo di eventuali libri di riferimento in preparazione dell'esame finale o della tesi. Non devono intendersi come materiale ufficiale dell'università Seconda Università di Napoli SUN - Unina2 o del prof Diglio Carolina.

Acquista con carta o conto PayPal

Scarica il file tutte le volte che vuoi

Paga con un conto PayPal per usufruire della garanzia Soddisfatto o rimborsato

Recensioni
Ti è piaciuto questo appunto? Valutalo!