Habilis 5255 punti

Paul Verlaine: thèmes et esthétique


La « Bonne Chanson » e « Romances sans paroles » représentent le moment le plus important de l’expérience poétique de Verlaine.
La Bonne chanson, recueil de poème publié en 1870, a un caractère très personnel. Le poète y raconte d’une façon très sincère et parfois touchante son amour pour Mathilde Mauté
Le recueil Romances sans paroles est le plus significatif dans ka production littéraire de Verlaine. Ce sont 28 poèmes dédiés a Arthur Rimbaud. Sa liaison avec ce poète constitue un élément autobiographiques prédominant. Le poète y exploite les ressources musicales des mots et des phrases (cfr. le poème « Il pleure dans mon cœur »), Le titre même « sans parole » souligne la primauté du son des mots sur leur signification. Les thèmes dominants sont les femmes qui peut être réelle ou immatérielle, le paysage, toujours suggéré, mais jamais décrit, de qui nous penser à la peinture impressioniste, la tristesse, espèce de langueur sans aucune justification apparente.
Dans ses poèmes, Verlaine abandonne l’esthétique parnassienne (= l’art pour l’art) pour s’intéresser à la peinture des Impressionistes qu’il traduit en poésie, en créant ainsi une esthétique nouvelle qui conduira au Symbolisme
L’originalité de Verlaine apparaît dans la recherche musicale qui débute dans son premier recueil « Poème saturniens » e qu’il développera davantage dans les recueils successifs., surtout dans « Fêtes galantes » où à la musicalité s’ajoute une sorte de vague mélancolie indéfinie.
Verlaine se rattache à la sensibilité romantique, mais l’expression de ses sentiments est toujours nuancées. Il donne aux thèmes du lyrisme traditionnels une tonalité nouvelle qui sert à dégager le sens mystérieux de la réalité et à faire sentir l’inexprimable. Il se sert des ressources musicales des mots et du rythme de la versification pour ajouter de nouvelles significations et enrichir les idées exprimées. Dans le poème « Art poétique », Verlaine définit sa conception de la poésie : « De la musique, avant toute chose/et pour cela préfère l’impair » Il renouvelle la tradition poétique, en élaborant une versification personnelle : des vers très souvent impairs, des strophes variées, une préférence donnée à la rime féminine, la répétition des mêmes sonorités, un emploi parfois répétitif de certains mots évocateurs. Par sa sensibilité et par la musicalité délicate de ses vers, Verlaine est proche des peintres impressionistes et de Débussy qui , entre autre, amis en musique plusieurs de ses poèmes.
Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email
Consigliato per te
Calendario Scolastico 2017/2018: date, esami, vacanze