Ominide 13147 punti

Serge Quadruppani est un écrivain français. Activiste et militant libertaire gauche, traducteur, journaliste et rédacteur littéraire, mais, surtout, l'auteur de nombreux romans et noir détective. Il écrit dans le journal Le Monde Diplomatique et la satire comique hebdomadaire et Sine Hebdo.
Serge Quadruppani est également un traducteur (du Américains Stephen King et Philip K. Dick, ou Italiens Andrea Camilleri, Francesco De Filippo, Marcello Fois, Valerio Evangelisti, Giancarlo De Cataldo, Massimo Carlotto, Wu Ming, qui publie également la série que les soins à Editions Métailié (Paris). En tant que rédacteur journal animé gauche Mordicus. Auteur engagé, plainte souvent dans son travail de la répression policière, les staliniens et ce qui ressemble à des excès dans la lutte contre le terrorisme. Il a écrit deux livres que giornalista- essayiste: l'un en 1986, Roger Knobelspiess et l'autre en 1989 sur la lutte antiterroriste en France.

Avec Jean Bernard Pouy et Patrick Raynal, il est l'un des fondateurs de la série de romans Le Poulpe, publié aux Editions Baleine.
Il a été publié par plusieurs éditeurs, mais surtout dans la noire collier Série de Gallimard. Il a dirigé les Italies de section, aujourd'hui perdus, dans les éditions Anne-Marie Métailié et reste à la tête de l'italien par le même éditeur. Il est également souligné à prendre la défense des terroristes réfugiés italiens en France.
Entre 1988 et 1996, il a collaboré régulièrement devant puis à l'occasion, avec la revue La Quinzaine littéraire. Depuis 1998, pendant deux ans, il a publié des histoires courtes et les chroniques du quotidien de Gênes, Il Secolo XIX.
Depuis 1999, il se consacra de plus en plus à travailler comme traducteur, contribuant à la propagation d'auteurs italiens en France, entre autres: Valerio Evangelisti, Sandrone Dazieri, Massimo Carlotto, Wu Ming, Marcello Fois, Giuseppe Montesano et Eraldo Baldini.
Pour Fleuve Noir anthologies dirigés Portes d'Italie (dix-huit histoires courtes par italienne) en 2001 et Bleu, blanc, chanté (vingt-cinq histoires des auteurs français) en 2002.
L'activité politique
Serge Quadruppani a été au centre d'une controverse pour ses positions (selon ses détracteurs ambiguës) contre le refus. Le «cas» a été soulevée à l'initiative de son compatriote écrivain - et jusque-là ami - Didier Daeninckx, suite à la proposition de Serge Quadruppani entrer la série antifasciste Le Poulpe l'auteur d'un roman "anti-anti-fasciste", Gilles Dauvé.
Dans les années soixante-dix, de la même manière que Noam Chomsky aux États-Unis, Serge Quadruppani a pris position pour la liberté d'expression des négationnistes, en particulier dénonçant les menaces à la sécurité de Robert Faurisson: ledit ces positions dans certains articles publiés dans la revue The banquise. Cela a déclenché de nombreuses années plus tard, dans les années nonante, une controverse avec le romancier Didier Daeninckx qui l'a dénoncé comme un représentant de la négation d'une minorité par ultra sortie. Serge Quadruppani a toujours opposé à ces définitions et dénoncé les pressions exercées par Didier Daeninckx, de le retirer de l'œil du public.
Le journal La Banquise publié en 1983, contenait les déclarations ambiguës sur déni mais il ya déjà déclaré Faurisson "indéfendable" en raison de ses "arguments antisémites."
Plus tard, Serge Quadruppani a essayé plusieurs fois de lever toute ambiguïté [citation nécessaire]. Rédacteur en chef d'un texte publié en 1993 dans des environnements magazines dell'ultrasinistra et libertaires, signée par plusieurs représentants de ces milieux, a appelé à nier toute indulgence envers les négationnistes et de les considérer comme des "ennemis". Même Pierre Vidal-Naquet a apporté son soutien, en particulier dans un texte de 1997, co-signé par un grand nombre d'auteurs, la réhabilitation de la charge de déni.
Toujours en 1996, le Libertaires ultra-gauche et contre le négationnisme, pour les éditions antifasciste Reflex, renvoie au texte de 1983, avec une contribution clairement antinegazionista, ainsi que d'un texte dans la Novembre 2005 No Pasaran, antifasciste réseau d'organes même nom.
Mais certains, comme Didier Daeninckx, restent convaincus que cela ne vaut pas pour le passé et ne manque pas une occasion de raviver la controverse.
Il a pris le parti avec les autres Français à prendre la défense de militants italiens d'organisations armées réfugiés en France, protégé jusque-là par la «doctrine Mitterrand».
En Juillet 2006, publié dans Libération une «Lettre ouverte à Zinédine Zidane», après son exclusion de la Coupe du Monde de la FIFA, et la réception donnée par Chirac à la National français, demandant l'amnistie pour les garçons banlieue qui les émeutes de l'année 2005.
En 2008, il dénonce l'attitude de la presse et le pouvoir politique en ce qui concerne tous les Français '"affaire de Tarnac," une action de sabotage sans faire de victimes sur les lignes de chemin de fer en France, ce qui a conduit de nombreux jeunes en prison, y compris Julien Coupat, libéré près d'un an plus tard pour manque de preuves.
Toujours en Février 2008, il a signé un "Appel pour la libération des prisonniers d'Action Directe."
En Août 2009, il a participé à l'enterrement de l'écrivain Thierry Jonquet avec une foule d'amis, rédacteurs et écrivains) qui rend hommage à un écrivain commis en particulier contre l'antisémitisme.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email