Ominide 13147 punti

Julia Kristeva est une linguiste, psychanalyste, philosophe et écrivain français d'origine bulgare.
Il vit et travaille en France depuis 1964 et publie principalement en français. Il a participé à la rédaction de la revue Tel Quel, et surtout dans les années soixante et septante, a été actif dans la vie culturelle française de l'époque, la théorisation et de développer, entre autres, le concept d'intertextualité. Il a travaillé avec Michel Foucault, Roland Barthes, Jacques Derrida et Philippe Sollers. Il a épousé ce dernier.
En 1979, il est devenu un psychanalyste, après avoir suivi les séminaires de Jacques Lacan. Il construit une relation entre la sémiotique et de l'analyse psychanalytique. Il enseigne la sémiotique à l'Université d'État de New York et de l'Université de Paris VII - Denis Diderot. Il dirige le "Centre Roland Barthes» et en 2004 a reçu le prix Holberg.

Son travail a commencé autour de la sémiotique portant sur le dialogue, la plausibilité, idéologèmes, la mode et la littérature. Surtout à partir des auteurs comme Sade, Roussel, Bataille, Beckett (avec le père, l'amour, l'exil) et un plus grand degré de Mallarmé, à qui il a consacré une importante monographie (La Révolution du langage poétique de 1974). Un autre livre de la critique littéraire qui est déjà ouvert à la psychanalyse Pouvoirs de l'horreur (1980), Céline. Elle est suivie par des années d'intérêt dans les phénomènes de l'amour et de la dépression, l'idée de l'exil, et le problème de la foi. Un roman semi-autobiographique (Samurai, 1990) reconstitue ses années d'engagement politique maoïste et des réunions avec elle, jeune et jolie fille est venue à Paris de l'Europe orientale, avec les intellectuels de l'époque. Une recherche subséquente du «génie féminin», les trois livres sur Hannah Arendt, Melanie Klein et Colette.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email