Habilis 5252 punti

L’influence italienne dans la Renaissance française


Les guerres d'Italie font découvrir aux Français l'art italien et les rois de France cherchent à créer à la cour de France la brillante atmosphère des cours italiennes

La Renaissance des arts : l’architecture


Dès que François 1er rentre des guerres d’Italie, désirant implanter l'art italien en France il attire à sa cour, au château d’Amboise, Léonard de Vinci, mais le peintre meurt peu après son arrivée en France. et il confie à des architectes italiens la construction du château de Chambord.
Dans les années suivantes, la vallée de la Loire sera la région privilégiée pour y bâtir toute une série de châteaux sur des plans italiens. Ces châteaux, comme ceux d'Azay-le-Rideau ou de Chambord ou de Chenonceaux, mêlent le style français au style italien. A Chambord, par exemple, la structure reste celle d'un château fort, mais les motifs de décoration et les terrasses sont typiquement italiens.
Ce château conserve le plan médiéval, mais on y retrouve les proportions géométriques et l’harmonie qui caractérisent les édifices italiens.
Ce n’est plus un château fort construit pour se défendre des ennemis comme au Moyen-Âge, mais une belle demeure avec de grandes fenêtres, des jardins, des sculptures et toute sorte de décorations. Elle sert pour y habiter, y donner des fêtes, montrer le luxe, le bon goût et la puissance de ceux qui y habitent
Plus tard, François Ier déplace sa cour à Fontainebleau qui devient un centre d’activité artistique. Il y installe une bibliothèque et fait venir d’Italie des peintres et des sculpteur tel que Benvenuto Cellini.
Henri II, fils et successeur de François Ier, réagit contre l’influence italienne, mais le nouveau courant artistique français doit encore beaucoup à la civilisation italienne

La Renaissance des arts: la peinture


C'est d'abord à la décoration italienne que les Français sont sensibles : Charles VIII ramène d'Italie des artisans et des ébénistes, à qui il demande de décorer ses châteaux d'Amboise et de Blois.
Alors que pendant la période gothique comme décoration on utilisait des végétaux et des animaux, pendant la Renaissance on préfère des élément architecturaux comme les colonnes, les arcs ou les sujets mythologiques, selon la mode italienne.
L'architecture réutilise aussi les pilastres, les chapiteaux antiques, les frontons, les arcs de triomphe.
C'est à Fontainebleau (Ecole de Fontainebleau) que le roi réunit une équipe d'artistes italiens (le Primaticcio, Benvenuto Cellini) qui font triompher la Renaissance italienne en France.
On redécouvre les principes et les éléments de l'art antique et de l'Italie. En peinture et en sculpture on fait une grande place aux figures mythologiques, à la nudité et au réalisme (goût des portraits). Comme les poètes, les peintres sont attirés par le thème de l’amour terrestre avec son caractère éphémère et du carpe diem du poète latin Horace que l’on retrouve aussi dans les poèmes de Pierre Ronsard.

La littérature de la Renaissance et l’Italie


Même en littérature, le point de départ est l’Italie.
Tout d’abord, Clément Marot, poète officiel de la cour de François Ier, en Italie, découvre le sonnet (Le sonnet est une composition poétique qui, généralement, se compose de deux quatrains et de deux tercets) qu’il utilise et diffuse en France.
Après lui, l’École Lyonnaise subit encore plus l’influence italienne surtout de Pétrarque et des idées de Platon. La poésie de l’Ecole Lyonnaise est très raffinée où le thème de l’amour est prédominant, inspiré par la recherche de la beauté et de la pureté.
Mais on a la véritable révolution poétique grâce à un groupe littéraire de jeunes poètes - La Pléiade Ce groupe se réunit à Paris autour de Pierre Ronsard ; il découvre la littérature gréco-latine et se passionne pour la littérature italienne (Dante, Boccace, Pétrarque, surtout). De ce groupe littéraire font partie : Marot, Ronsard, Du Bellay et leur programme est annoncé dans la Défense et illustration de la langue française (1549) de Du Bellay. Il choisissent l’ode et le sonnet d’inspiration italienne. Leurs poésies se caractérise par la musicalité des vers, la rime, la métaphore et l’allégorie. Mais la grande révolution de la Pléiade c’est que la poésie n’est plus au service de la morale ou de la religion : le poètes de la Pléiade expriment leurs sentiments et leur individualité.
Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email
Consigliato per te
Calendario Scolastico 2017/2018: date, esami, vacanze