Ominide 13147 punti

Ferdinand Brunetière était un écrivain et historien français.
Le fils d'un inspecteur général de la marine, est né à Toulon et le premier a fréquenté des écoles à Marseille, puis au Lycée Louis-le-Grand à Paris.
Depuis 1886, il a commencé sa carrière en tant que professeur de langue et littérature française à l'École Normale Supérieure, après quelques années auparavant avaient échoué les essais de sélection pour le même travail.
Après la publication de ses articles dans la Revue Bleue, établir des contacts et des collaborations de plus en plus difficiles avec la Revue des Deux Mondes, d'assumer le rôle de directeur en 1893.
Il a reçu le prestigieux prix de la Légion d'honneur au cours de l'année 1887 et est devenu membre de l'Académie française en 1893.

Brunetière converti au catholicisme à la fin de la vie, a montré des sympathies politiques pour le mouvement conservateur, et il était connu sous le titre de Boileau du XIXe siècle pour son classicisme ferreo.Autografo Ferdinand Brunetière
Parmi ses plus notables étaient ses études littéraires historiens de la littérature qui comprenait notamment son Manuel de l'histoire de la littérature française en 1887, d'importance européenne, étendu et développé dans la Histoire de la littérature françoise de 1895, qui a entériné la théorie de la 'évolution des genres littéraires. Est devenu évident l'influence de Darwin et la tentative faite par Brunetière à appliquer dans le contexte de l'histoire littéraire les méthodes des sciences naturelles. Le modèle résultant critique déterministe et schematistico proposé par l'historien destiné à attirer l'attention sur les genres et les écoles littéraires, au détriment de l'approfondissement de la personnalité des poètes individuels.
Cette approche méthodologique est apparu clairement illustrée dans les six volumes de Études critiques sur l'histoire de la littérature française (1880-1925), sur l'histoire de la littérature française, dans le premier volume de poèmes intitulé Le evolution de la lyrique en France au dixneuvième siècle 1894.
Brunetière a appliqué sa méthode naturaliste aussi sur ses études de critique littéraire, comme indiqué dans les traités: Histoire et Littérature, en trois volumes (1884), Questions de critique (1888) et L'évolution de la critique (1890), Le naturaliste romain (1892).
Son dernier riguardarono une série d'études approfondies sur l'évolution des poètes lyriques du français lors de la dixième siècle, une histoire de la littérature classique Alpes (1904), une monographie sur Honoré de Balzac (1906), et diverses pamphlet polémique sur les questions naturelles, éthique, éducatif, scientifique et religieux.
En plus de ces travaux mérité une citation de son académie Discours (1901), le Discours de combat (1903), L'action sociale du christianisme (1904), Sur les chemins de la Croyance (1905).
Si tout au long de sa carrière, le savant a souligné non seulement l'élément de positivisme miné par hostilité à l'égard de certains aspects du scientisme dominant, mais aussi une préoccupation morale qui se profile au cours des dernières années effectué un changement substantiel de la conversion au catholicisme et a exprimé une profonde aversion pour les œuvres d'Émile Zola (le naturaliste romain).

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email