Che materia stai cercando?

Anteprima

ESTRATTO DOCUMENTO

La réflexion sur la vérité (religieuse ou autre), pourtant bien amorcée par Michel de Certeau s.j.

dans L'invention du quotidien, t. II : manières de croire n'a été reprise par aucune religion à

e

l'exception des courants libéraux qui en étaient conscients depuis le XIX siècle . Le croyant ignore

donc le sacré des autres et exige d'eux la révérence en ce que lui croit, révérence qu'il n'est pas prêt

à manifester à l'égard de ses interlocuteurs.

Du fait de la vocation de la plupart des religions à n'enseigner que ce qu'elles croient« vrai »

désignant par toutes variantes du « faux » tout ce qu'elles n'ont pas exprimé elles-mêmes (méthode

des épicycles coperniciens décrite pour la première fois dans le domaine religieux par John Hick

(dans God has many names (1988) et popularisé par depuis par Régis Debray dans Le Feu sacré :

Fonction du religieux, Fayard, 2003), on ne peut dire que la culture religieuse de l'Européen moyen

ait grandement avancé.

Sur cet aspect, voir les articles spécialisés :

Tolérance religieuse

 Tolérance , dogme

 Christianisme : Dogmes catholiques, schisme, hérésie, apostasie dans le christianisme,

 œcuménisme

Islam : hérésie, apostasie dans l'islam

Dialogues interreligieux

Parlement mondial des religions [modifier]

Le Parlement mondial des religions ou Parlement des religions du Monde, est la première tentative

de nouer un dialogue global interconfessionnel . Il se réunit à Chicago du 11 au 27 septembre 1893,

à l'occasion de l'exposition universelle, à l'instigation de Swami Vivekananda (1863-1902), un

leader spirituel hindou, philosophe du védanta et Jenkin Lloyd Jones, (1843-1918), un chrétien

unitarien. . Pour la première fois se rassemblaient des représentants de religions orientales,

1

asiatiques et occidentales.

L'idée en est relancée en 1988 par des disciples de Vivekananda pour fêter le centenaire de cet

événement et le Parlement des Religions du Monde renaît en 1993 à Chicago. Il a depuis tenu

assemblée en 1999 au Cap et en 2004 à Barcelone lors du Forum universel des cultures. La

prochaine assemblée se tiendra à Melbourne en 2009 .

1

Conférence mondiale des religions pour la paix [modifier]

Créée en 1970, Religions pour la paix est la plus importante coalition internationale de

représentants de grandes religions du monde au service de la promotion de la paix .

2

Rapports entre judaïsme et christianisme [modifier]

Après les événements de la Shoah durant la Seconde Guerre mondiale, la conférence de Seelisberg

(1947) a fait sentir la nécessité de revoir l'enseignement chrétien au sujet du judaïsme. L'historien

Jules Isaac fut à l'origine de cette prise de conscience, ainsi que plusieurs personnalités chrétiennes.

Depuis une trentaine d'années, de nombreuses réflexions ont porté sur la recherche des racines

religieuses de l'antisémitisme, ce que l'on appelle quelquefois l'antijudaïsme, afin d'établir un

dialogue approfondi entre les Juifs et les chrétiens.

La liturgie catholique du vendredi saint a été modifiée dans le missel de 1966 par Paul VI, afin de

e

supprimer la mention offensante pour les Juifs, qui subsistait depuis le VII siècle.

Articles détaillés : Relations entre judaïsme et christianisme et Oremus et pro perfidis judaeis.

Église catholique romaine [modifier]

À la suite de la conférence de Seelisberg, organisée en 1947, pour étudier les causes de

l’antisémitisme chrétien, et sous l'impulsion de quelques personnalités comme Jacques Maritain, les

catholiques sentirent l'urgente nécessité de revisiter de fond en comble la relation qu'ils avaient avec

les autres religions.

Le thème du dialogue interreligieux fut, avec l'œcuménisme, l'un des thèmes évoqués lors du

concile Vatican II entre 1962 et 1965. La déclaration Nostra Ætate est le document qui assied les

nouvelles relations entre les catholiques et les juifs, musulmans, bouddhistes et hindous. En 2005,

des chefs religieux du monde entier se sont rencontrés pour célébrer le quarantième anniversaire de

sa promulgation.

Puis, plusieurs événements ont marqué la recherche de dialogue :

les rencontres d'Assise du 27 octobre 1986 et du 10 janvier 1993 ;

 les dialogues avec les jeunes musulmans à Casablanca le 19 août 1985 ;

 la venue de Jean-Paul II à la synagogue de Rome le 13 avril 1986.

L'encyclique Redemptoris missio consacre trois paragraphes au dialogue interreligieux (n° 55, 56,

57).

Plusieurs années avant l'an 2000, le pape Jean-Paul II a invité l'Église catholique romaine à se

repentir pour les erreurs commises dans le passé, notamment envers les religions non chrétiennes, et

également à pardonner.

Article détaillé : Repentance de l'Église.

Islam

Breve storia dell'islam e

L'islam (arabe : est une religion abrahamique révélée à Mahomet en Arabie au VII siècle.

مﻼﺳﻹا) 1

La religion musulmane se veut une révélation en langue arabe de la religion originelle d'Adam, de

Noé, et de tous les prophètes parmi lesquels elle place aussi Jésus . Ainsi elle se présente comme un

2

retour à la religion d'Abraham (appelé, de l'arabe, Ibrahim par les musulmans) du point de vue de la

, et

croyance, le Coran le définissant comme étant la voie d'Ibrahim (millata Ibrahim) , c'est-à-dire

3 4 5

une soumission exclusive à Allah .

6 ,7,8

Le livre sacré de l'islam est le Coran. Le dogme islamique assure qu'il contient le recueil de la

révélation d'Allah, transmise oralement par son prophète Mahomet. Le Coran reconnaît l'origine

divine de l'ensemble des livres sacrés du judaïsme et du christianisme , tout en considérant qu'ils

9

sont, dans leurs écritures actuelles, le résultat d'une falsification partielle : le Suhuf-i-Ibrahim (les

10

Feuillets d'Abraham), la Tawrat (le Pentateuque ou la Torah), le Zabur de David et Salomon

(identifié au Livre des Psaumes) et l'Injil (l'Évangile).

Outre le Coran, la majorité des musulmans se réfère à des transmissions de paroles, actes et

approbations de Mahomet, récits appelés hadiths. Cependant, les différentes branches de l'islam ne

s'accordent pas sur les compilations de hadiths à retenir comme authentiques. Le Coran et les

hadiths dits « recevables » sont deux des quatre sources de la loi islamique, la charia, les deux

autres étant l'unanimité (ijma’) et l'analogie (qiyas).

En 2009, le Pew Research Center estime que l'islam comprend 1,57 milliard de fidèles , appelés

11

« musulmans », ce qui en fait la seconde du monde par le nombre de fidèles, après le christianisme

et devant l'hindouisme. C’est, chronologiquement parlant, le troisième grand courant monothéiste

de la famille des religions abrahamiques, après le judaïsme et le christianisme avec lesquels il

possède un certain nombre d'éléments communs.

L’islam se répartit en plusieurs courants, notamment le sunnisme, qui représente entre 80 et 85 %

des musulmans , et le chiisme rencontré principalement en Irak et en Iran. Ces deux courants se

12

combattent depuis leur origine.

La religion musulmane a été désignée autrefois en français par le mot islamisme (comme judaïsme,

christianisme, bouddhisme, animisme, etc). Mais ce terme tend à être remplacé par celui

d'« islam », le mot « islamisme » s'étant spécialisé pour désigner les courants politiques radicaux ou

non du revivalisme musulman. Le mot Islam, qui peut alors porter une majuscule, a toutefois aussi

en français un sens différent : il désigne, au-delà de la religion proprement dite avec sa foi et son

culte, une puissance politique et un mouvement de civilisation général .

13

Les cinq piliers

Article détaillé : Piliers de l'islam.

Les piliers de l'islam sont les devoirs incontournables que tous les musulmans doivent appliquer.

Les plus notables et respectés sont au nombre de cinq. Ces devoirs ne sont pas explicitement

soulignés dans le Coran mais rapportés dans un hadith prophétique : « L'islam est bâti sur cinq

piliers » :

19

La foi en un Dieu unique (tawhid), Allah, et la reconnaissance de Mahomet comme étant

 son prophète

L'accomplissement de la prière quotidienne, la salat

 La charité envers les nécessiteux, la zakât

 Le respect du jeûne lors du mois de ramadan

 Le hajj, le pèlerinage à La Mecque au moins une fois dans sa vie, si on en a les moyens

 matériels et physiques.


ACQUISTATO

1 volte

PAGINE

8

PESO

130.02 KB

PUBBLICATO

+1 anno fa


DESCRIZIONE APPUNTO

Appunti contenenti degli articoli di attualità per Lingua e tradizione francese 3. Nello specifico gli argomenti trattati sono i seguenti: Istituzioni dell'Unione Europea (Parlamento e Consiglio), francofonia nel mondo, dialogo interreligioso, integralismo cattolico, breve storia dell'Islam , Legge contro il burqa in Francia , matrimoni misti.


DETTAGLI
Esame: Francese 3
Corso di laurea: Corso di laurea in Lingue e Letterature Straniere
SSD:
A.A.: 2012-2013

I contenuti di questa pagina costituiscono rielaborazioni personali del Publisher Novadelia di informazioni apprese con la frequenza delle lezioni di Francese 3 e studio autonomo di eventuali libri di riferimento in preparazione dell'esame finale o della tesi. Non devono intendersi come materiale ufficiale dell'università La Sapienza - Uniroma1 o del prof Scienze letterarie Prof.

Acquista con carta o conto PayPal

Scarica il file tutte le volte che vuoi

Paga con un conto PayPal per usufruire della garanzia Soddisfatto o rimborsato

Recensioni
Ti è piaciuto questo appunto? Valutalo!

Altri appunti di Corso di laurea in lingue e letterature straniere

Riassunto esame Spagnolo, prof. indefinito, libro consigliato El Lenguaje de la Publicidad, Ferraz Martinez
Appunto
El rayo de luna, Bécquer - Sintesi
Appunto
Inglese 2 - Fattoria degli animali in inglese - Sintesi
Appunto
Letteratura inglese - homage to the Catalonia - Appunti
Appunto