Ominide 13147 punti

Evgueni Alexandrovitch Znosko-Borovskij était un joueur d'échecs, écrivain et professeur d'origine russe français. Il était aussi un critique littéraire, expert dans le théâtre russe.
Il a appris très jeune à jouer aux échecs, remportant de nombreux trophées et récompenses dans les petits tournois et a progressé avec les sciences humaines à la prestigieuse école secondaire de l'empereur Alexandre Ier
Il a fait ses débuts dans les tournois internationaux à Ostende en 1906, où il a remporté un prix de beauté pour la course brillante du match contre Amos brûler. Sa carrière d'échecs, cependant, a subi plusieurs interruptions en raison de ses intérêts multiformes. Entre 1909 et 1912, il était l'un des critiques littéraires les plus respectés et le théâtre sur les colonnes de la revue "moderniste Apollo." Mikhail Chigorin succédé comme rédacteur en chef du magazine "Novoje Vremya» et Emanuel Schiffers dans le sens de "Niva". En 1913, il a remporté un match contre Jose Raul Capablanca, qui tenait une exposition à Saint-Pétersbourg.

Il a participé en tant que bénévole à la guerre russo-japonaise de 1904 et 1905 et a été rappelé en service pendant la Grande Guerre. Au cours de la Révolution d'Octobre il quitte la Russie et a déménagé en France, et ne revint jamais à la maison.
Parmi les réalisations les plus brillants de sa carrière, il rappelle le tournoi à Paris en 1930, où il a terminé à la première place sans avoir subi aucune défaite, en avance sur les goûts de Xavier Tartakover, Andor Lilienthal et Jacques Mieses. Dans la même année, il a terminé troisième au tournoi de Nice, derrière Tartakower et George Alan Thomas.
En 1941, il a joué dans un match contre Aimé Gibaud (champion français en 1928, 1930, 1935 et 1940), remportant clairement (7 -2 = 1).

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email