Rousseau
La propriété
Extrait tiré de les “Discours sur l’origine de l’inégalité”

Ce texte à été écrit par Rousseau en 1755 et il est tiré de les “Discours sur l’origine de l’inégalité”.

Nous avons déjà étudié la conception de l’état de nature des philosophes: pour Hobbes était l’état de guerre de tous contre tous; pour Locke était l’état de générale instabilité; alors que pour Rousseau c’est la seule manière, pour l’homme, de vivre heureux et libre. Dans le texte s’affrontent les problèmes qui apportent la société civile, la propriété privée, l’esclavage et la misère. On compare l’état naturel à la condition qu’on a avec la propriété privée, qui détruit l’égalité et le bonheur chez les hommes.


Le texte tiré de l’œuvre de Rousseau est très convaincant sous un point de vue théorétique, parce que c’est vraie que l’homme est libre seulement dans l’état de nature, et quand un autre homme arrive et dit: “Ceci est a moi”, commence la civilité, c’est a dire la ruine de l’humanité; en fait, l’égalité, très recherché avec la spéculation philosophique dans la période des Lumières, se réduit à néant. Selon Rousseau, l’homme est heureux dans la circonstance de l’âge primitif, parce qu’il travail tout seul et il n’a pas besogne de personne. Le progrès civilise l’homme, mais détruit le genre humain.
La pensée de Rousseau dans l'extrait appaire clair, certainement, mais non convaincant, surtout si la spéculation se rapporte à aujourd’hui: l’homme è aussi un esclave qu’il ne veut pas tourner à une condition libre e originale, parce qu’il ne sait pas non plus comme le faire.

Le but de l’œuvre de Rousseau est de faire rendre compte aux citoyens que le progrès n’existe pas. Et plus l’homme s’éloigne de l’état de nature, qui est son état d’origine, même plus l’égalité qu’il y a entre les mêmes hommes dégénère.

Le raisonnement de Rousseau est clairement pessimiste, mais ce pessimisme permet lui de critiquer la pensée du siècle de Lumières et de la société de l’époque à travers un enchaînement logique des arguments. On commencent dès les origines de l’homme pour arriver à la naissance de la propriété privée et de la civilisation. La déclaration de Rousseau a un fondement théorique et est pour la plupart hypothétique, jamais péremptoires. La notion de propriété privé est né parce qu’une personne a décidé de miser des pieux et dire: “ceci est à moi”.
Comme nous avons déjà dit, l’homme est heureux, libre, sain, bon dans la circonstance de l’âge primitif, parce qu’il travail tout seul et il n’a pas besogne de personne. Le progrès civilise l’homme, mais détruit le genre humain. L’esclavage et la misère comparent dans le même temps que né la propriété privé, quand l’égalité disparut, quand un homme travail pour deux hommes e quand la sueur des hommes arrose les campagnes.
Pour le poète la révolution ce sont l’or et l’argent; pour le philosophe ce sont le fer e le blé.


Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email