gaiabox di gaiabox
Ominide 3551 punti

Renart au paradis

Ce texte est tiré de la branche IV du roman, qui date de 1178. Renart est entré dans un couvent pour voler des poules; assoiffé, il se penche dans le puits pour boire, saute dans un seau et se retrouve prisonnier au fond du puits. L’arrivée d’Ysengrin, le loup, son ennemi habituel, lui permet de se sauver grâce à l’une de ses célèbres astuces. On notera comment ce texte se moque de la crédulité populaire. Le loup, qui représente ici l’homme du peuple ignorant, n’hésite pas à se ridiculiser au nom d’une foi aveugle en un paradis improbable, qui se fonderait, non sur l’immortalité de l’âme, mais sur la satisfaction banale de besoins physiques.

La Passion du Palatinus

La plus ancienne des Passions médiévales est conservée dans le manuscrit Palatinus Latinus 1969 de la Bibliothèque Vaticane et de ce fait elle est appelée la Passion du Palatinus. Cette œuvre remonte au XIVe siècle et en raison de sa brièveté (deux mille vers) elle est très différente des grandes machineries théâtrales qui vont lui succéder au XVe siècle. En dehors de l’inspiration biblique, le texte doit beaucoup au folklore des diableries. Après la mort du Christ sur la Croix, les diables bondissent sur la scène et laissent éclater leur joie. C’est le début de la diablerie proprement dite. Cette vision de l’enfer devait fort impressionner fortement les spectateurs, sans doute grâce à quelques «effets spéciaux».

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email