r25 di r25
Ominide 1798 punti

Le réalisme


Influencé par le progrès scientifique, technologique, par le développement des sciences, le positivisme affirme que quand on étudie un phénomène, n’importe lequel, ce qui compte c’est l’étude « positive », c’est-à-dire exacte, précise, scientifique de ce phénomène. Naturellement, chaque poète finit toujours par être influencé par l’époque dans laquelle il vit.
Les poètes de cette période sont beaucoup influencés par le progrès scientifique, technologique, par les sciences expérimentales, les sciences exactes.
Les écrivains se rendent compte que quand les savants doivent étudier un phénomène scientifique, avant d’arriver à une conclusion et de dire quelles sont les caractéristiques spécifiques de ce phénomène, ils font une étude, une analyse bien précise, détaillée, exacte, « clinique », minutieuse, scientifique de ce phénomène. En peu de mots, ils se documentent. Se documenter signifie étudier, observer attentivement, analyser avec beaucoup d’attention toutes les caractéristiques du phénomène qu’on veut décrire. Donc la documentation joue très important dans le secteur scientifique parce que seulement si le savant se documente, il peut faire son travail. L’écrivain, maintenant, influencé par le savant et sa façon d’étudier, comprend que le moment est arrivé de renouveler le roman et la manière de présenter la réalité dans le roman : il faut la présenter telle qu’elle est, avec tous ses détails, sans jamais l’embellir, objectivement, l’admiration qu’on a pour les sciences est totale à cette époque et même la confiance qu’on donne aux études scientifique est absolue.
Mais pour faire ça, la réalité devient l’objet d’une observation attentive, d’une étude précise, minutieuse, clinique. Les écrivains finissent, donc, par imiter les savants. Ils comprennent qu’ils doivent garder une attitude impersonnelle, objective, impartiale, quand ils décrivent la réalité, les hommes (s’ils veulent présenter cette réalité telle qu’elle est).
Le savant aussi, quand il étudie un phénomène scientifique, est précis, objectif, parce qu’il le décrit tel qu’il est avec toutes ses caractéristiques. Il n’ajoute rien de personnel. De même que le savant étudie un phénomène scientifique objectivement, froidement (un savant ne juge pas, ne commente pas le phénomène), de même l’écrivain réaliste de propose de donner une photo, une image précise, fidèle, objective de la réalité, du monde, des hommes, de leurs comportements. Il ne doit pas intervenir dans l’œuvre avec ses idées. Le Réalisme, qui succède au vague idéalisme des écrivains romantiques, mais qui s’était déjà présenté dans les œuvres de Stendhal et Balzac, s’affirme de plus en plus dans toutes les domaines (secteurs) après 1848 sous l’influence du positivisme et des nouvelles tendances socialistes, particulièrement sensibles à l’amélioration des couches sociales les plus humbles de la société.
Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Potrebbe Interessarti
×
Registrati via email