Chonna di Chonna
Ominide 91 punti

Pantagruel - François Rabelais

1. Comment Rabelais montre-t-il la dimension universelle du savoir humaniste ?
Le savoir humaniste a une dimension « universelle » en premier lieu parce qu’il comprend des disciplines de toutes sortes : les lettres (« les langues », « l’histoire », le « droit civil »), les sciences (« géométrie » et « arithmétique »), les disciplines théoriques (« la philosophie », l’étude des « Saintes Ecritures ») comme celles pratiques (la « musique » mais aussi « la chevalerie et les armes »).
Autre élément qui donne une dimension « universelle » au savoir humaniste est, selon Rabelais, l’accès aux études qui devient plus facile par rapport au moyen-âge où « il n’était aussi facile d’étudier que maintenant », c’est à dire avec l’avent de l’humanisme ; en conséquent la culture se diffuse entre plusieurs couches sociales, elle n’est plus réservée seulement aux nobles et au clergé : c’est pour cette raison que Gargantua, en exhortant son fils à étudier, lui raconte des « brigands, bourreaux, aventuriers, palefreniers de maintenant plus doctes que les docteurs et prédicateurs son temps »

2. Classez les disciplines énumérées.
Lettres
• Langues
- Grec
- Hébreu
- Chaldéen
- Latin
- Arabe
• Histoire
• Droit civil
• Philosophie
• Etude des écritures saintes

Sciences
- Géométrie
- Musique
- Cosmographie
• Arithmétique
• Astronomie
• Sciences naturelles
• Médecine (anatomie)


3. En quoi ce programme révèle-t-il les idées de la renaissance ?
Une des caractéristiques de la renaissance qu’on peut retrouver dans ce texte est la nouvelle valorisation du savoir plus ancien, c'est-à-dire les textes grecs et latins, les auteurs comme « Platon, […] Cicéron.et.Papinien ».
La diffusion d’ « impressions si élégantes et si correctes », commencée avec l’humanisme et fondamentale pour la renaissance, étant à l’époque les livres les seules sources de culture et d’information, est également louée par Rabelais.
L’importance de la culture et de l’instruction est finalement reconnue dans la société, elle commence être considérée indispensable tant que « celui qui ne sera bien poli en l’officine de Minerve [celui qui ne conduira des bons études] ne pourra plus se trouver nulle part en société ».

Dans la renaissance on assiste aussi à une nouvelle découverte des arts comme la « musique », la rhétorique, soutenir « des thèses publiquement sur toutes choses, envers et contre tous », et l’écriture : on apprend à former son propre « style, pour la [langue] grecque à l’imitation de Platon, et pour la latine, de Cicéron ».

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email