Ominide 13147 punti

Nicolas Perrot d'Ablancourt est un écrivain français et traducteur, membre de l'Académie française 1637-1664.
Il est né dans une petite ville de la Marne à une famille qui avait converti au protestantisme. Son père Paul Perrot avait converti pendant ses études à Oxford, tandis que sa mère, Anne-des-Forges, était la fille d'un protestant. [1] Il a étudié à Sedan, et en 1634 il a déménagé à Leiden et plus tard, il a quitté pour ' Angleterre; Il rentra chez lui, est devenu une partie de l'Académie française le 23 septembre 1637, en remplacement de Paul Hay du Chastelet.
Son travail a porté principalement sur la traduction classique, et comprend des textes de Jules César, Cicéron, Homer, Lucian, Plutarque et Thucydide. En plus de la littérature de la Grèce antique et la Rome antique, il a travaillé sur la traduction en français des œuvres de l'Espagne, comme, par exemple, la Description générale de África del Marmol Luis Carvajal.

Les traductions de Perrot d'Ablancourt de fonctionnalité a été la modification substantielle du texte original en faveur d'une plus grande élégance et la maîtrise du français; Cela a donné lieu à un commentaire de Gilles Ménage, qui en 1654 les a comparés à une femme "belle, mais infidèle» («belle infidèle de maïs"). Voltaire et Christiaan Huygens ont utilisé les mêmes mots, et l'expression répartis, définissant ainsi toute traduction qui avait ces caractéristiques. En 1661, Perrot d'Ablancourt était maître de Louis Dufour, et est resté dans le siège 20 Académie jusqu'à sa mort en 1664. A sa place a été élu Roger de Bussy-Rabutin.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email