Erectus 3800 punti

Molière - L’avare: résumé et commentaire


La pièce a été écrite en 1668. Molière a emprunté le sujet chez Plaute et il s’est inspiré aussi à la tradition de la comédie italienne (commedia dell’arte). Malgré cela, il a réussi a faire une œuvre tout à fait originale pour le caractère universel et réaliste du protagoniste
Récit
Harpagon est très riche mais très avare. Son avarice le pousse à être contraire au projet amoureux qui unit sa fille Elise et Valère, ainsi que son fils Cléante et Marianne. En effet, Harpagon a l’intention d’épouser Marianne et il voudrait donner sa fille à un vieux monsieur, Anselme, parce que ce dernier est disposé à accepter Elise même sans dot. A la fin, après toute une série de manigances du valet La Flèche, on a un coup de théâtre : Anselme reconnaît en Valère et en Marianne ses enfant jadis perdus et donc la pièce se termine par le mariage des jeunes amoureux.
Commentaire
Harpagon est un type humain universel ; c’est un avare traditionnel, pour son or il tremble, il ne veut rien dépenser et il devient presque fou quand on lui vole sa cassette remplie d’or.
En même temps, Harpagon est un bourgeois de son époque. Il veut tenir son rang, car il dispose d’un carrosse et de valets de chambre. En bon père de famille, son but est d’organiser de beaux mariages pour ses enfants.
Le ridicule naît du contraste entre les prétentions sociales et la psychologies du personnage, tout à fait rendu fous par son vice. A fin de la pièce, Harpagon est content, même s’il a dû renoncer à épouser Marianne, car il s’est débarrassé de ses enfants et il il peut donc rester seul avec sa cassette pleine d’argent. Somme toute, Harpagon ‘inspire aucune pitié et certains éléments caractérisant la farce, tels que les coups de bâton et des bouffonneries nous font oublier que le rire est souvent grinçant.
Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email
Consigliato per te
Maturità 2018: date, orario e guida alle prove