Ominide 324 punti
André Gide: sa vie, sa pensée et "le gidisme" (1861 – 1951)

André Gide a été un écrivain anticonformiste qui a lutté contre les conventions sociales et les limitations morales imposées à l’individu. Il nait dans un milieu protestant. Gide n’a jamais renoncé à l’engagement sociale. Il se lance dans la lutte contre le colonialisme. Il reçoit aussi un Prix Nobel en 1947.

Gide a pris part à beaucoup de conflits idéologiques et moraux de son temps et il a remis en cause la religion, la politique et la société entière. En fait, sa personnalité complexe le fait douter de tous les dogmes de la religion, de la politique ou moraux ; il n’a jamais su choisir entre la foi catholique et la foi protestant. Il a été attiré par le communisme et a refusé ouvertement la dictature de Staline, le fascisme et le nazisme.

Le « gidisme »
Gide traite une abondante variété de thèmes qui trouve son unité dans la présence constante de l’auteur car Gide a créé un système de la sincérité que l’on appelle le « gidisme ». Son œuvre est dominée par la haine du mensonge et pour une exigence de sincérité. Il s’agit d’une apologie de la franchise et de la liberté. L’écriture gidienne reste limpide, sobre, en un mot classique. Il refuse les avant-gardes comme les dadaïstes et les surréalistes. Gide est l’initiateur de la structure ouverte, qu’il expérimente dans Les Faux-Monnayeurs.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email