Ominide 1241 punti

Flaubert, Gustave-la mort d'Emma

Pour mettre fin à ses souffrances, Emma a volé de l’arsenic au pharmacien Homais et s’est empoisonnée. Charles a crié au secours, bien qu’il soit médecin lui-même.
Emma demande son miroir ; cela démontre encore une fois qu’elle tient à sa beauté. Se voyant laide, elle pleure.
Puis, les symptômes de l’empoisonnement apparaissent ; c’est le moment où la longue agonie commence. Celle-ci est décrite de façon très réaliste et détaillée, parce que Flaubert s’est renseigné soigneusement.
Par rapport aux personnages qui assistent à la mort d’Emma :
-Félicité, sa domestique, qui lui a toujours était fidèle, est à genoux devant le crucifix ;
-M. Canivet, le médecin, ne peut rien faire parce qu’il est arrivé trop tard ;

-Homais, il plie légèrement ses jambes, bien qu’il soit anticléricale ;
-Charles, désespéré, tient la main de sa femme et cherche à suffoquer ses sanglots.
-Bournisien, le prêtre, il prie, et comme les symptômes d’Emma se font plus explicites, il accélère sa prière.
Emma entend la chanson vulgaire d’un aveugle qui parle des accouplements et en particulier d’une jeune fille appelée Nanette qui se donne à l’amour dans les champs. Emma avait déjà rencontré cet aveugle à Rouen, où elle avait l’habitude de se rendre pour rencontrer son amant Léon.
Elle se revoit dans cette chanson, parce qu’elle n’a pas trouvé l’amour et elle n’a vécu rien de romantique ; sa vie a été très semblable à celle de Nanette. En plus, c’est au moment de la mort qu’elle se rend compte de ses responsabilités envers son mari.
Emma se met à rire d’une façon hystérique et désespérée ; puis elle disparait sans laisser aucune trace de soi, parce qu’elle n’a jamais vécu.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email