Ominide 13147 punti

Paul Henri Corentin Féval, également appelé Féval père (Rennes 29 Septembre, 1816 - Beaconsfield, 8 Mars, 1887) est un écrivain français.
Son père, un catholique et monarchiste, originaire de Troyes, il a été conseiller à la cour, tandis que sa mère Jeanne Joséphine-Renée Le Baron, était un Breton à la périphérie de Redon. Les revenus étaient juste assez pour garder cinq enfants, et quand son père est mort en 1827, Paul entra au collège de France, passant ses étés par son oncle, le marquis de Careil, Cournon.
Licencié en 1833, il commence des études de droit, diplômé de l'Université de Rennes et devient avocat en 1836, mais a abandonné la profession d'avocat après avoir perdu un procès. En Août 1837, il s'installe à Paris, travaillant comme commis à un banquier d'oncle, mais n'ont aucun intérêt dans ce travail, de sorte que son oncle est venu de le congédier. Passionné de littérature, écrit des livres qui ont été régulièrement rejetés par les éditeurs, tout en se soutenant avec les emplois sans importance.

Merci à une recommandation, a été introduit dans les milieux royalistes: le Club des phoques était son premier roman publié en 1841 dans la «Revue de Paris». Repéré par Antenor Joly, directeur de "L'Epoque", a été chargé d'écrire un roman sur le genre de Les Mystères de Paris d'Eugène Sue: sous le nom de Sir Francis Trolopp sortit donc paris, depuis 1843, les Mystères de Londres, qui a connu un succès considérable, apportant la renommée Féval.
Voici un autre feuilleton: Le Capitaine Spartacus, Les Chevaliers du Firmament, Le Loup Blanc. Les romans de Féval, que les caractères de longs qui luttent contre l'injustice et l'arrogance des privilégiés, étaient à leur insu en phase avec les idéaux sociaux radicaux de la Révolution française de 1848, en fait, détestés par le Féval réactionnaire, qui a donc été décidé de changer l'adresse sa production littéraire, mettant l'accent sur le genre de cape et d'épée. Ils sont allés Le Bossu, Le Chevalier Fortune, Le Capitaine Fantom et aussi les romans fantastiques, tels que The Vampire et Le Chevalier Ténèbre.
En 1854, il a épousé la fille du médecin, Pénoyée Marie, avec qui il a eu huit enfants, parmi lesquels, en 1860, Paul Auguste, le futur écrivain comme son père. Féval En 1863, il a rencontré et est devenu un ami de Dickens et en 1870, la défaite française face à la Prusse et la mise en place de la Commune, il quitte Paris pour s'installer quelque temps à Rennes.
Au cours des dernières années, sa popularité a baissé et deux fois il n'a pas été admis à l'Académie française. Un écrivain prolifique, son œuvre comprend plus de 200 titres.
Sur l'initiative de l'arrière petite-fille Suzanne Lacaille, la Société des Gens de Lettres, en hommage à l'écrivain qui a été le président en 1867, il a créé en 1984 le Grand Prix Paul-Féval de littérature populaire.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email