Avec les horreurs de deux guerres mondiales, il est facile comprendre comment l'existentialisme est largement distribué dans le XXème siècle et que il continue à ce jour. L'existentialisme n'est pas un mouvement culturel, mais c’est une atmosphère qui né de la prise de conscience de l'absurdité de la vie. Existentialisme, pour cette raison, n'a pas de principes artistiques, politiques ou morales; pour chaque homme qui prend conscience de sa condition réelle, existeront des fins différentes, des pensées différentes, des philosophies différentes. Comme tous les existentialistes, Sartre et Camus partent de la prise de conscience que la vie est absurde. Le nihilisme est ensuite passé, comme suggéré par Nietzsche, à partir de le même, mais en des directions différentes. Sartre croit que l'existence précède l'essence (il ne croit pas en Dieu) et que l'homme est parce que il existe. L'homme est responsable de ce qu'il est, donc de ses actions; cependant, la responsabilité ne doit pas être compris dans une sphère individuelle, mais dans une sphère universelle, ainsi comme Mitchell écrit dans Cloud Atlas: “Sur cette terre, nos vies ne nous appartiennent pas. De la matrice à la tombe, les hommes sont liés les uns aux autres. Passé et présent. Et par chaque crime et chaque bonne action, nous formons notre avenir”. Dans La Nausée, Roquentin arrive à douter de lui-même, à la manière de Nietzsche, qui définit le “je” comme le premier mensonge, mais il trouve sa justification dans l'art. Sartre, qui conçoit une grande responsabilité pour les actions de l'homme en raison de son existentialisme, développe une philosophie qui est basée sur l'action (pour cette raison, ses pièces sont brillantes): l'écrivain est engagé politiquement, mais quand un idéal est forte, il doit prendre le champ, au centre du monde. Camus voit la vie à la même manière absurde et insensé, mais il croit qu'il devrait transformer cette réelle futilité dans une utilité apparente grâce à la philanthropie, ou réellement aider les autres, pour rendre la vie moins minable et insensé. L’Existentialisme, né de Kierkegaard, développé par Heidegger et Jaspers, c’est également adopté par Nietzsche, Marcuse et Mitchell et c’est le fondement de la “philosophie des nuages”.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email