gaiabox di gaiabox
Ominide 3551 punti

Du Bellay se lasse vite du luxe et de la corruption d’une Rome qui n’a plus grand-chose à voir avec celle de l’Antiquité. Le Sonnet XXXI est sans aucun doute
le plus célèbre des Regrets. Ce n’est pas la seule fois où le poète se compare à Ulysse qui, tout au long du recueil, fait son apparition dans une dizaine de poèmes et suggère un autre poète exilé, le romain Ovide qui, en l’an 8, avait été relégué par l’empereur Auguste dans une lointaine province.
Dans cette élégie – un poème lyrique au ton mélancolique – Du Bellay dit toute sa nostalgie d’exilé pour sa petite patrie.

Même lorsqu’elle entend exprimer un sentiment élémentaire et spontané, la poésie de la Renaissance n’en oublie pas pour autant la culture. C’est ainsi que Du Bellay ouvre son sonnet en célébrant – par une formule habituelledans la poésie latine: Felix qui où felix signifie «qui a de la chance, favorisé par la fortune» – deux héros qui incarnent l’esprit aventureux: Ulysse, le voyageur mû par une soif de connaissance insatiable, et Jason, prêt à affronter toutes sortes d’épreuves pour conquérir la Toison d’or et ses pouvoirs magiques.

Le début du sonnet met toutefois l’accent sur un aspect inattendu de cette célébration: si les deux premiers vers semblent exalter le «beau voyage» d’Ulysse et l’esprit de conquête de Jason, les deux vers suivants insistent avant tout sur le retour au pays de voyageurs pleins d’expérience et de sagesse.

Et c’est ce retour que l’exilé envie au plus haut point: le retour du poète dans son propre village est en effet le sujet du deuxième quatrain; un retour impossible sans doute, que la simple question «quand?» projette dans un futur incertain, paradoxalement plus irréel et lointain que le temps mythique où ont eu lieu les retours d’Ulysse et de Jason. Pour ce retour qu’il désire intensément, Du Bellay met l’accent sur des détails quotidiens: la cheminée qui fume, le jardin de sa modeste demeure. Le renversement des valeurs couramment acceptées est donc implicite dans ce deuxième quatrain: l’affection pour les proches et l’intimité de la vie familiale comptent plus que le pouvoir, la gloire, le prestige et la richesse.

Le caractère paradoxal de ce renversement est encore souligné dans les deux tercets, où les splendides palais romains sont associés à une idée négative d’orgueil, qu’expriment leurs «fronts audacieux», et le marbre, matériel précieux, évoque, de façon tout aussi négative, la dureté; par contre, l’ardoise des toits traditionnels de l’Anjou a la valeur de la simplicité, elle est «fine», et les humbles habitations ancestrales regorgent de souvenirs chers au poète.

Le thème de l’exil, lieu commun littéraire, se condense dans la chute en une opposition qui résume toutes celles qui composent le poème: «l’air marin», métaphore de l’aventure, du voyage, contraste avec l’intense «douceur angevine», emblème de la sérénité et de la simplicité retrouvées.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email