Ominide 13147 punti

Louise-Félicité de Guynement Kéralio était un écrivain et féministe française.
Fille de Louis-Félix de Guynement Kéralio et Françoise Abeille, 16 ans traduit l'Essai sur les Moyens de Rendre les Facultés DEL'HOMME ainsi Utiles un fils bonheur, Jean Grégoire, publié anonymement en 1775, et en 1777 l'Morceaux Choisis des Mémoires de l'Académie de Sienne, le premier d'une série de compilations et traductions suivront ses œuvres originales. Robespierre, en 1787 président de l'Académie d'Arras, l'accueillit comme le seul membre féminin, avec Marie Le Masson Le Golft. Il était aussi un membre de la Société patriotique de Rennes. Il a publié de 1786 à 1789, que la publication de 14 volumes d'une collection des meilleurs ouvrages français écrits par des femmes.
Avec la Révolution, le 13 août 1789 Louise de Kéralio fondée à Paris le Journal d'Etat et du Citoyen, étant ainsi le premier rédacteur en chef d'un journal-dans l'histoire. Marié à la Cordillères Pierre-François-Joseph Robert, il a fait partie des Cordeliers, également ouvert aux femmes pour iniziaiva mari, et animé la Société de l'Fraternelle un sexe et L'Autre.

Depuis que son mari avait voté, en tant que membre de l'Assemblée nationale, la condamnation à mort de Louis XVI, à la chute de Napoléon, le couple a dû émigrer en Belgique, à Bruxelles, où Robert est devenu marchand de liqueur. Leur fille Adélaïde a épousé le célèbre musicologue belge François-Joseph Fétis.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email