Ominide 1241 punti

Camus, Albert-"La Peste"

Dans « La Peste » Camus met en scène une épidémie symbolique qui représente l’ Allemagne nazie, en particulier, mais aussi les régimes totalitaires et le mal au niveau plus général. Au début du roman, des rats morts apparaissent dans la vie d’ Oran, en Algérie. Peu après, certains patients du docteur Rieux (le personnage principale de cette chronique dont il se révélera le narrateur à la fin du roman) manifestent des symptômes inquiétants.
Chacun est libre d’agir face à l’ épidémie, qui suscite différentes réactions :
-Le marchand Cottard voit dans la peste la possibilité d’un commerce illicite ;
-Le journaliste Rambert voudrait rejoindre la femme qu’il aime à Paris, mais il décide de rester pour combattre avec ses concitoyens ;

-Le prêtre Paneloux interprète la peste comme une malédiction divine et invite les hommes à se repentir ; mais il ne peut plus trouver une explication à la peste quand le fils d’un juge, un enfant innocent, meurt dans des souffrances horribles.
-Le juge Othon est abattu à cause de la mort de son fils ;
-Le docteur Rieux décide de résister et d’aider les autres en faisant tout ce qu’il peut ;
-Son ami Tarrou (qui représente Camus) s’engage lui aussi en organisant les secours.
Donc, la résistance est possible grâce à la solidarité et à la fraternité.
A la fin des 8 mois de peste, de Rieux décide d’ écrit le récit de ce qu’il a vécu.
L’affirmation de Tarrou « chacun de nous la porte en soi, la peste » explique le symbolisme de l’œuvre : la peste n’est pas seulement l’ Allemagne nazie mais aussi la vie , caractérisée par le mal ; celui-ci est dans l’être humains et, justement comme la peste, il n’est jamais vaincu pour toujours.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email