Ominide 1242 punti

Camus, Albert-le mythe de Sisyphe

Sisyphe est le héros absurde pas excellence, parce qu’il est condamné à répéter toujours la meme action, qui est sans sens et n’a aucun but : il doit rouler une pierre jusqu’au sommet d’une montagne ; une fois au sommet, la pierre retombe. Il s’agit d’une action absurde, inutile et répétitive et il n’y a aucune possibilité d’issue.
Avant de mourir, Sisyphe voulait mettre à l’épreuve l’amour de da femme ; il lui a ordonné de ne pas enterrer son corps et de le jeter au milieu de la place publique. Sa femme a obéit et pour cela Sisyphe s’est retrouvé à l’Enfer.
Sisyphe a demandé aux dieux de retourner sur la Terre pur punir sa femme et il a obtenu leur permission ; mais une fois sur la Terre il n’a pas été capable de quitter l’eau, le soleil, les pierres chaudes, la mer. A cause de cela, les dieux l’ont condamné à une punition terrible.

Mais quand Sisyphe descend la montagne pour aller reprendre le rocher il est supérieur à son destin et il devient un héros, puisque pendant cette pause il prend conscience de l’absurdité et de la misère de sa condition ; cela rend son destin tragique, mais fait de Sisyphe un héros. Sa révolte consiste justement à cela.
La tache de Sisyphe est comparée à celle de l’ouvrier qui travaille à la chaine ; ce dernier répète toujours la même action qui pour lui n’a aucun sens puisqu’il ne verra jamais le résultat de son travail. Donc, la tache de l’ouvrier est absurde aussi et c’est au moment ou il en devient conscient que sa condition se fait tragique.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email