Ominide 732 punti

Baudelaire est convaincu que l’inspiration ne dépend pas d’un instinct irrationnel, mais d’une méditation lucide. C’est pourquoi, en parallèle à son activité de poète, il pratique la critique et élabore ses propres théories sur l’art. L’artiste doit déchiffrer la nature, en révéler les significations cachées et les harmonies secrètes et, pour ce faire, il ne peut être guidé que par l’imagination. La nostalgie de l’infini, du rêve, d’un ailleurs qui ne peut être atteint.
Baudelaire a une vision de la modernité à la fois pessimiste et grandiose. Le monde moderne, impitoyablement dominé par la recherche de l’utile, du progrès technique, de l’argent, tend, selon lui, à rejeter la beauté, à la considérer comme inutile.
Pendant le romantisme il y a la priorité du lyrisme : cela arrive du fait que le romantisme donne une grande valeur au moi, à l'individu ; parler de l'homme en général il était typique du classicisme. Si nous faisons une poésie subjective nous entrons dans la poésie lyrique parce que la poésie épique parlait de la valeur collective à partir d'une expérience vécue parce que le poète croit à cette possibilité de coopération.

La lyrique ne présente pas beaucoup de nouveautés de thème. À partir de la tradition littéraire latine et grecque, Catulle et Saffo, un des sujets est l'amour. Un autre sujet est la fuite du temps lié au ‘Carpe diem’ de Horace. Pour exprimer la mélancolie dans la tradition classique on utilisait l'élégie. La lyrique au contraire est la préférée des romantiques.
Le titre du recueil, volontairement provocateur suggère qu’il existe une fascination du mal ou que la beauté puisse en émaner, comme les fleurs qui poussent de la terre. Cette naissance miraculeuse est l’œuvre du poète. Les fleurs du mal : c'est un po' un oxymoron avec la préposition DU : Baudelaire croit que dans la poésie je puisse être nous aussi le coté de la douleur, non seulement la perfection de l'imitation de la nature de la tradition. L'art peut relever la beauté aussi en présentant le coté laide de l'existence. Dans la poésie il peut montrer la réalité dans la complexité et aussi du côté laide. C'est l'art qui qu'il doit créer la beauté même à partir de ce qui est laide. Pour Baudelaire le mal est d’ailleurs une notion complexe qui recoupe la détresse, la déchéance sociale, le vice, la maladie physique et le tourment métaphysique d’une âme qui ne croit pas en Dieu.
Unité des arts
Pour les poètes il y a une correspondance entre les arts. Il y a des figures comme l'allitération ou assonance qu'ils interviennent sur la sonorité : la poésie liée à la musique sera utilisée par Verlaine. Nous trouverons une utilisation très fréquente de la synesthésie (Hugo, Baudelaire, Pascoli). Ces poètes peuvent dénoncer les injustices de la vie.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email
Consigliato per te
Maturità 2018: date, orario e guida alle prove