Ominide 1241 punti

Baudelaire, Charles-L'albatros

"L'albatros" est un poème qui se compose de quatre quatrains.
Dans les trois premières strophes, le poète raconte une scène observée pendant son voyage vers L’Inde : souvent, pour s’amuser, les marins capturent les albatros.
Avant d’être capturé, l’albatros est indiqué par des attributs de majesté (« vaste », « beau », « roi de l’azur », « grandes ailes », « voyageur ailé », « prince des nuées ») et il est vu comme un compagnon de voyage qui vole au-dessus des marins. Puis, il devient maladroit, comique et laid, puisque ses grandes ailes lui empêchent de bouger et le font boiter. Pour cela, les marins se moquent de lui.
Dans la dernière strophe il y a la réflexion du poète. Celui-ci compare l’artiste à l’albatros, puisque à cause de son inspiration in est rejeté par la société, qui n’accepte pas son langage et se moque de lui. Donc, les ailes de l'albatros sont une metaphore du génie de l'artiste. En effet, dans la ville moderne le rapport entre l’artiste et la société a changé, vu que la bourgeoisie refuse l’art qui lui montre son véritable visage, c’est-à-dire son hypocrisie et son immoralité. Le thème de l’impossibilité de la communication entre le poète et la société est très moderne.

Dans la première strophe le rythme est lent ; à partir de la deuxième strophe il se fait cassé.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email