Ominide 609 punti

Immigration


Crises françaises

:
- Économique depuis 2008, donc on a le problème du chômage.
- Migratoire depuis 3 octobre 2015 = pour fuir de la guerre en Moyen Orient, cinq-cents personnes sont partis vers l’Europe mais le chalutier est coulé au large de Lampedusa : 360 morts qui ont fait comprendre à l’Union Européenne l’importance d’agir.

Raisons pour quitter son pays

1. Guerre (ex. Syrie, Afghanistan)
2. Politique (ex. il y a une dictature ou le terrorisme, donc on a pas de liberté personnelle)
3. Persécutions (ex. politique, d’orientation sexuelle, religieuse, exc.).
4. Économique (ex. pour améliorer ses conditions de travail, il y trop de chômage dans son pays d’origine, les jeunes entrepreneurs ne sont pas soutenus économiquement, il y a un surendettement dans le pays d’origine qui n’a plus d’argent même pas pour soi)
5. D’étude/formation personnelle (ex. étudiants qui émigrent pour fréquenter une université à l’étranger)
6. Regroupement familial (ex. rejoindre des parents déjà émigrés)

Les mots

• Migrant = une personne qui se déplace de son lieu de vie habituelle A vers un nouveau lieu B.
• Immigré = une personne qui nait étrangère dans un pays étranger (selon le Haut Conseil de l’Immigration). Il le reste toute la vie même s’il a obtenu la nationalité.
• Étranger = un immigré qui n’a pas obtenu la nationalité du pays d’accueil.
• Réfugié ou demandeur d’asile politique = un immigré qui a dû quitter son pays parce qu’il n’avait d’autres choix. Modalités pour avoir le statut de réfugié : après être accueilli, il faut faire demande pour le statut en démontrant qu’on échappe d’une guerre, d’une dictature ou parce qu’on est persécutés. Si la demande est acceptée, on a doit aux protections de l’État : droit au travail, au logement, à la santé, exc.

- Processus d’intégration en France: assimilation = Positif parce que les immigrés sont considérés des citoyens comme d’autres, il n’y a pas des différences sociales selon le principe d’égalité, donc on forme une société.
Phases :
1. Accueil.
2. Première installation.
3. Phase de stabilisation : résidence fixe, apprentissage de la langue nationale, recherche d’un travail et respect des normes du pays d’accueil.
4. Passage à la nationalité du pays d’accueil et assimilation.

- Processus d’intégration anglais : multiculturalisme = on respecte les particularités différentes des individus, donc on a le quartier arabe, celui chinois, exc. chacun avec son group minoritaire.

MAIS conséquence négative du multiculturalisme : communautarisme = les banlieues sont divisées entre communautés qui sont en contraste, donc on a une ghettoïsation parce que les personnes sont influencées et discriminées selon le lieu où elles vivent.


Modalité pour obtenir la nationalité française

1. Travailler régulièrement pour cinq ans = naturalisation.
2. Se marier avec un/une français/française.
3. Droit du sol : les enfants nés en France ont la nationalité de droit.

Défaut d’intégration en France

• Les migrants ont des difficultés à faire valoir leurs diplômes et leurs compétences professionnelles.
• Ils rencontrent souvent un manque de volonté des employeurs à s’ouvrir à la diversité.
• Ils sont victimes de discriminations surtout à l’embauche, en particulier liées à la religion.

Conventions selon le Droit International Humanitaire

- accord de Schengen = pour l’espace Schengen, c’est-à-dire l’Union Européenne, tous peuvent travailler ou visiter comme touristes tous les pays sans problèmes de frontières, sans avoir besoin de VISA.
- convention de Genève = obligation des pays d’accueil d’aider et protéger les immigrés ; en cas de réfugiés pour des raisons politique ou de guerre, ces pays doivent leur donner l’asile politique, un logement, un travail, exc. (1949, après la Deuxième Guerre Mondiale, inspiré par l’action humanitaire de la Croix-Rouge)
- convention de La Haye = même pendant un conflit armé, les belligérants doivent avoir une certaine conduite envers les civils
Souvent certains pays ne les respectent pas puisqu’il n’existe point dans leur constitution : la seule exception est celle portugaise dès 1976.

Operations mises en place par le Parlement Européen

- Mare Nostrum (2013-2014) = dirigée par l’Italie avec le soutien logistique et financier des autres États membres, avait une fonction de sauvetage. MAIS considérée trop chère.
- Triton (2014-2018) = mobilisait moins de moyens et avait la mission de contrôler les frontières pour limiter l’action des passeur véreux. MAIS insuffisante parce que si les bateaux coulent, les migrants ne sont plus sauvés.
- Operations dirigées par FRONTEX = programme de l’agence européenne de garde-frontières et garde-côtes avec l’objectif de combattre les migrations sans contrôles et les menaces terroristes.


Apport des migrants


- ils participent d’un processus de métissage planétaire > Mondialisation.
- ils diffusent des cultures hors de leur foyer d’origine.
- ils génèrent des flux secondaires, notamment financiers, via les “remises”, c’est-à-dire l’argent envoyé par les émigrés à leur pays d’origine.

Pourtant les migrations en provenance des pays pauvres du Sud à destination les pays riches du Nord font l’objet d’un strict encadrement destiné à les endiguer, sans jamais vraiment y parvenir.

Hai bisogno di aiuto in Civiltà francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email