Ominide 457 punti

La Cinquième République

De 1958 à 1969 la Cinquième République est marquée par la personnalité de Charles de Gaulle. Il est favorable à la décolonisation et à l’ouverture du Marché Commun (1959). Il défend aussi avec force l’intérêt national (il prend ses distances des USA ; retire la France de la structure militaire de l’OTAN en 1960 ; multiplie les avances vers l’URSS, la Pologne, la Roumanie, la Chine). Pendant la guerre de 6 jours (conflit israélo-arabe, juin 1967) il prend position en faveur des pays arabes et contre les USA.

De Gaulle est considéré comme le chef de la résistance: il avait fait un appel en demandant aux français de continuer la guerre avec l'Allemande ; il a dirigé la résistance de Londres ; la France a un grand problème avec la décolonisation de l'Algérie (donner l'indépendance aux colonies). La guerre d'Algérie et de l'Indochine (Laos, Vietnam, Cambodge) (présence de la France en Asie). Les ressources de ces pays comptaient beaucoup. Les pieds-noirs (les français d'Algérie) n'avaient jamais visité la France et ils ont dû laisser tout ce qu'ils avaient en Algérie. Il y avait de français contre et de français favorable à l’indépendance de l'Algérie, mais De Gaulle était favorable (1962: les accords d'Evian).

Il y a une période de prospérité, mais le 13 mai 1968 des émeutes (universitaires) explosent à Paris. Les événements de mai 68, partis de l’université, s’étendront à de vastes couches de la population, comme les ouvriers, et prendront par surprise tous les partis, les syndicats et les gouvernants. Le gouvernement est contraint de faire de grandes concessions sociales. De Gaulle organise un référendum (27 avril 1969) sur un projet de régionalisation. 53% votent non et il cesse d’exercer ses fonctions. George Pompidou, élu Président en juin 1969, continue une politique fidèle à celle de de Gaulle.

Pompidou meurt le 2 avril 1974 et Valéry Giscard d’Estaing (chef de file des indépendants) est élu contre le candidat de gauche François Mitterrand avec une très faible différence de voix. Mais aux élections présidentielles de mai 1981, le candidat socialiste François Mitterrand est élu. Pour la première fois sous la Cinquième République la gauche obtient la plus haute charge de l’état et Mitterrand obtient le record de longévité (14 ans, 7+7) à la présidence de la République française. Son gouvernement abolit la peine de mort et crée les ZEP (Zone d’éducation prioritaire). Mais aux élections législatives de 1986 les parties de l’opposition obtiennent la majorité et Mitterrand doit nommer comme PM Jacques Chirac (droite) : c’est une cohabitation difficile. Mitterrand vient réélu en 1988.

Mitterrand meurt en 1995 et Jacques Chirac devient Président de la République. Une nouvelle cohabitation s’installe avec Lionel Jospin (socialiste) qui devient le PM. La France de ces dernières années est caractérisée par cette alternance gauche/droite. Le parti d’extrême droite, le Front National de Jean-Marie Le Pen, devient plus important et regroupe tous ceux qui en France ont peur du chômage, de l’immigration et de toutes les incertitudes du monde moderne (dans ce temps de crise le français se sentent rassurés par la politique de Jean-Marie Le Pen). En effet, aux élections présidentielles du 2002, le ballottage pour l’élection du Président de la République a vu Le Pen rivaliser avec Chirac. Ce dernier a été réélu avec une majorité écrasante qui a été plus un vote contre Le Pen que pour Chirac. Pendant les élections de 2002 c'était la première fois que 2 candidats de droite se rivalisaient.
Aux élections de 2007, Nicolas Sarkozy (même parti que Chirac) est élu président. Sa politique étrangère est de faire retrouver à la France un rôle de premier plan. Depuis la décolonisation la France a conservé une présence militaire dans ces anciennes colonies africaines en établissant des accords particuliers et en se maintenant ainsi dans une position de partenaire privilégié. Aucune colonies deviennent indépendantes (pas DROM et COM par exemple la Martinique).

François Hollande (socialiste) est élu Président le 6 mai 2012 à la tête d’une coalition progressiste. Son programme politique présentait des idées intéressantes (retraite à 60 ans, réduction du déficit, réforme fiscale, lutte contre le chômage, réduction des gaz à effet de serre) mais la crise et la situation internationale difficile ont limité sa réalisation. Sur le plan international (face à l’avancée des rebelles au Mali) la France intervient directement pour lutter contre le terrorisme. Pour la politique interne, on peut remarquer un échec de la politique de l’emploi et de la formation professionnelle. Il a fait la loi sur le mariage pour tous (les homosexuels peuvent se marier et aussi adopter des enfants).

Emmanuel Macron (ni de droite, ni de gauche) a été élu le 7 mai 2017. Il s’est présenté comme le candidat du mouvement En Marche qui se reconnait dans aucun des partis traditionnels. Défenseur de l’Europe, il a hérité d’une France fortement divisée et caractérisée par une forte abstention. Fidèle à son désir de rassembler, il a choisi un PM (Eduard Philippe) représentant du mouvement Les Républicains (droite) et des ministres issus des partis de droite et de gauche et des personnalités du monde du travail et des affaires.

Hai bisogno di aiuto in Civiltà francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Potrebbe Interessarti
Registrati via email