Genius 7419 punti

Analisi sulle conseguenze dell'industrializzazione

Pour mon texte de licence, j’ai voulu analyser les conséquences pour la nature et pour l'homme liées aux procès d'industrialisation en faisant référence au réalisme bourgeois allemand du XIX siècle. Les auteurs de cette période utilisent une veine satirique et ironique en évaluant positivement la fierté des paysans comme vrais philanthropes de la tradition allemande, en exaltant la beauté de l'existence des gens simples qui vient en contact avec la nature en ignorant la réalité politique et sociale. Habituellement ils utilisent un langage simple pour arriver à tous les lecteurs, pour réussir à les faire impliquer dans le récit et de manière qu'ils puissent comprendre souvent les critiques des auteurs. Raabe est un auteur qui est continuellement préoccupé de la propre réputation littéraire et par conséquence, bien que il soit un critique de sa période, il s'adapte aux exigences du marché.

On peut apercevoir sa critique à l'Allemagne surtout dans l'oeuvre “Pfisters Mühle” où il utilise beaucoup de métaphores et clichés pour montrer comme la pollution dûe aux industries, est en train de contaminer et de détruire le petit angle de paradis dans lequel se trouve le petit moulin de Pfister. Quand j'ai décidé d'analyser cette période en relation au livre, il ne m'était pas clair, peut-être, comme un livre du XIX siècle puisse être si actuel, en effet il suffit de penser à l’ actuelle situation de nos terres lesquelles ont été contaminées à cause d'ordures toxiques provenantes des industries. Raabe tâche d'expliquer comme l'industrialisation ait une double figure, en effet si d'un côté elle est positive pour la société, d’autre côté elle est destructive pour l'homme et pour la nature et il le fait en utilisant illustrations comme la neige qui fait penser à un monde enchanté, mais, dès que le lecteur est en train d'imaginer cette scène idyllique, il nous montre comme cette neige n’est pas naturelle, mais elle est un reste de la combustion industrielle.
Raabe nous montre aussi que les gens sont au même temps amies et ennemies de la nature, comme dans le cas d'Adam Asche, un chimiste nommé pour analyser l'eau polluée du moulin qui critique plus d'une fois l'usine(fabbrica) de sucre responsable de la pollution, mais au même temps, il est propriétaire d'une petite société de propreté industrielle à Berlin, donc lui aussi est complice et responsable de la pollution de la nature; et comme le même Pfister qui comprend que l'avenir de son fils ne sera pas le moulin car l'industrialisation aurait lentement balayé son moulin, et il préfère ensuite faire l'étudier son fils, ne tenant pas compte que un jour, pourrait être propre son fils à être responsable de la pollution et de la destruction d'un lieu magnific.

Hai bisogno di aiuto in Civiltà francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email