Ominide 13147 punti

Maurice Sachs (Paris 1906 - Allemagne 1945), est un écrivain français.
La vie de Maurice Sachs a un conflit irréconciliable entre les qualités littéraires positifs, qui rendent ses livres sont publiés aujourd'hui, et de la personnalité, qui ne soit pas excessive définir sociopathe.
Gay, beau, Sachs a vécu un peu la prostitution à l'élite intelligentsia parisienne gay de l'époque, un peu par le secrétaire de ses amants, un peu "en volant un peu tricher (négociés dans les livres et les manuscrits d 'antiquité, falsificandoli flagrante), et un peu "avec le revenu du travail normal d'un écrivain. À la fin de sa vie, il n'a pas hésité, il Juif et homosexuel, pour devenir au cours de la Seconde Guerre mondiale espion et collaborateur de la Gestapo nazie.
Évidemment, la reconnaissance n'a pas été sa principale qualité, de sorte que dans ses écrits, en particulier le jour du sabbat, nous a laissé beaucoup de ragots et de jugement impitoyable sur les faiblesses (Gay et autrement) des personnages qu'il fréquentait ou connus, tels que Marcel Proust, Jean Cocteau, André Gide, Max Jacob et d'autres. Si la lecture de ces pages est agréable pour le lecteur d'aujourd'hui, il était certainement pas pour les personnes concernées sont encore en vie au moment de la publication.

Pourtant, Hans Mayer, dans son essai L'différente, forçant probablement les termes de la question comme il l'a fait avec Jean-Paul Sartre, Jean Genet, voit le travail et la vie de Sachs préfiguration de ce rejet des Lumières qu'il serait achevé après la guerre, de la plus complexe et complet, tout comme Jean Genet.
Pendant la guerre Sachs a été embauché par la Gestapo de Hambourg comme un agent double dans les environnements du Français Service de Travail Obligatoire (STO - «Service du travail obligatoire»), en 1943, de vivre une vie d'aventurier et d'espionnage des environnements de trafiquants du marché noir, amusant insouciante avec le jeune Français Légion des Volontaires Français (LFV - "Légion des Volontaires Français"), campando des escroqueries et arnaques, et devrait dénoncer inlassablement. Il vivait avec deux jeunes collaborateurs homosexuels français, Philippe Monceau et Paul Martel.
Bientôt connu sous le surnom de "Maurice la tante" ("Maurice le pédé»), beaucoup a juré de faire la paire dès que l'occasion se présentait. En Novembre 1943, mais a été arrêté par la Gestapo, fatigué de ses erreurs, son insouciance et ses faux rapports. Il a été emprisonné dans la prison de Fuhlsbütteln, même dans lequel de nombreuses personnes avaient fermé.
En 1950, Philippe Monceau, dans son livre The Last Sabbat de Maurice Sachs ("Le dernier sabbat de Maurice Sachs»), déclare que Sachs a été lynché par d'autres prisonniers après le départ des gardiens en 1945, et que son corps jeté dans la farine les chiens.
Toutefois, sa fin fut moins spectaculaire et romantique. Au printemps de 1945, de l'avance des troupes britanniques, la prison Fuhlsbüttel a été évacué à Kiel, un long mars de plusieurs jours.
Le troisième jour, le 14 Avril 1945, à onze heures du matin, Sachs était épuisé et ne pouvait plus continuer mars de mort. Il a été abattu d'une balle dans le cou, et son corps a été abandonné sur le bord de la route avec celle d'un compagnon d'infortune.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email