Erectus 3799 punti

1. Quelle est la structure d’une ode ?
L'ode est une forme lyrique qui se compose de trois strophes: strophe, antistrophe et épode. L'ode est une forme poétique qui nous rappelle humanisme de Ronsard; en effet, en utilisant l'ode, Ronsard imite Pétrarque. Il s’agit d’un sonnet régulier, composé d’alexandrins avec une coupure après le sixième syllabe (= coupe à l’hémistiche)

2. Dans ce poème, Ronsard à qui s’adresse-t-il ?
Dans ce poème, Ronsard s'adresse à la femme qu'il aime Cassandre était la fille d'un riche banquier florentin qui vivait à la cour de François Premier. Ronsard l'avait rencontrée à un bal de la cour, il était tombé amoureux d'elle, ma cet amour était impossible car la fille avait été déjà promise en mariage.

3. Par quel terme appelle-t-il la fille ?
Il s'adresse à Cassandre en l'appelant mignonne; cet appellatif parait trois fois en tout dans le poème, une fois par strophe.

4. Quelle est la valeur symbolique de la rose ?

A la fin du poème, le poète invite la femme à profiter de sa jeunesse parce que comme la rose, la vieillesse fera ternir son éclat et sa splendeur. La rose est comparée à la femme aimée à cause de sa couleur et de sa beauté. En effet, pour décrire la rose le poète utilise des termes qui rappellent la femme: le teint, les plis, la robe. La rose symbolise aussi le temps qui passe et qui rapidement fait ternir l'éclat et la splendeur de la jeunesse.

5. De quelle figure rhétorique se sert le poète ?
Le poète se sert de l'anaphore; en effet, il reprend le même mot (= mignonne) dans les phrases successives.

6. Quels vers soulignent davantage le thème du temps qui passe inexorablement ?
Le thème du temps qui passe est présent, d’une façon à peine indiquée dans la première strophe et il s’accentue au furet à mesure qu’on avance vers la fin. D’abord la curiosité de voir si la rose ne s’est pas épanouie, ensuite la constatation que la beauté de la fleur ne dure qu’un jour et enfin l’invitation à profiter au maximum du présent.

7. Par quel mot le poète s’adresse à la Nature ? Pourquoi ?
Quand le poète s'adresse à la nature, il utilise le mot marâtre parce la nature fait en sorte que la beauté de la rose et, par analogie, l'éclat de la fille, ne durent que très peu. Effet comme le soir la rose a déjà perdu sa couleur, très rapidement pour la jeune fille arrivera la vieillesse qui fera ternir sa splendeur.

8. D’après vous, quel est le sentiment prédominant ?
Le sentiment qui prédomine dans le poème est la mélancolie, c'est-à-dire le sentiment d'impuissance devant le temps qui passe et contre lequel on ne peut rien faire. Et comment réagir au temps qui passe et qui rapidement fait tout ternir? Il faut profiter de la situation présente, de la jeunesse, car la vieillesse arrivera bientôt. C'est le thème du “carpe diem”.

9. Dans le texte, quel mot exprime la douceur du rapport amoureux ? Quel mot exprime le désespoir du poète ? Quel mot exprime la volonté de persuader ? Ces mots, combien de fois sont-ils répétés ?
La douceur du rapport amoureux qui existe entre le poète et Cassandre est exprimé par le mot “Mignonne”. En utilisant le terme “Las”, le poète veut mettre en évidence son désespoir vis-à-vis du temps qui passe inexorablement. La volonté de persuader est exprimé par le mot “allons”. Les mots, que nous pouvons définir comme “mots clés”, (Mignonne, las) sont répétés chacune trois fois. Le mot ”allons” paraît une seule fois alors que dans les strophes successive il est remplacé par “cueillez”.

10. Résumez en quelques lignes le contenu et les thèmes du poème
Dans cette ode, écrite en 1545, Ronsard célèbre la beauté de Cassandre et il l'invite à profiter de sa jeunesse parce que bientôt arrivera la vieillesse et fera ternir sa splendeur.
Le thème se retrouve dans la littérature italienne de la Renaissance, dans l'œuvre de Lorenzo de' Medici surtout et il se rattache au thème du carpe diem du poète latin Horace.
Dans la première strophe, le poète invite Cassandre à aller voir ensemble si la rose qui s'est ouverte le matin, le soir a encore conservé sa beauté. Il 'adresse à la fille en la comparant à la rose et en utilisant un terme d'une grande valeur affective , c'est-à-dire “mignonne” qui est répété trois fois, une fois dans chaque strophe
Dans la deuxième strophe le poète fait une amère constatation: malheureusement, en très peu de temps, la rose s'est fanée et elle a perdu sa couleur et sa splendeur. Pour cela, pour le poète la nature est une marâtre.

Dans la dernière strophe, le poète invite Cassandre à profiter de la vie et de l'amour tant qu'elle et jeune, quand la vieillesse arrivera, il sera trop tard.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email
Consigliato per te
I Licei Scientifici migliori d'Italia secondo Eduscopio 2017