Erectus 4311 punti

Irène Némirovsky: biographie


Née en 1903 à Kiev, Irène Némirovsky était la seule fille de Léon et Fanny Némirovsky.
Malgré la prospérité de la famille, l’enfance d’Irène n’est pas très heureuse. Elle reçoit un enseignement de haut niveau et sa gouvernante française lui permet d’atteindre la maîtrise de la langue française. Elle commence à écrire à l’âge de quatorze ans.
Au cours des révolutions russes, lorsque la menace bolchévique se rapproche, le père, chassé à cause de sa richesse, organise pour sa famille un voyage clandestin en Finlande. Comme les bolchéviques ne cèdent pas, le trajet des Némirovsky continue en Suède, pour aboutir en juillet 1919, en France.
En France, Irène étudie à la Sorbonne et publie des contes dans des magazines. Le Malentendu, rédigé en 1923, et son premier roman.
En 1926, elle rencontre Michel Epstein avec qui elle se marie en 1929 ; de ce mariage naissent deux filles : Denise et Elisabeth
C’est au cours des années 1930 que l’ambiance commence à se transformer. La montée de l’antisémitisme affaiblit la situation sociale des Epstein et Irène n’obtient pas la nationalité française.
En 1939, elle se convertit au christianisme avec ses enfants, mais cela ne les aide pourtant pas à échapper à la chasse des gendarmes avant et pendant l’occupation.
Comme aux yeux du gouvernement de Vichy, les Epstein sont étrangers et juifs, en automne 1940, Michel perd son travail à la Banque des pays du Nord et Irène ne peut plus publier. Le couple décide, alors, de quitter Paris.
C’est l’année qu’Irène commence une série de romans qu’elle appelle Suite Française.
Le 13 juillet 1942 elle est arrêtée, déportée à Auschwitz et assassinée le 17 août 1942. Son mari connaît le même destin le 6 novembre. Les gendarmes français se mettent à la poursuite de Denise et Élisabeth Epstein, mais celles-ci réussissent à se cacher. Les filles traversent clandestinement la France, en emportant avec elles une valise contenant le dernier manuscrit d’Irène. Ce manuscrit accompagnera partout les filles mais il ne sera lu en entier que beaucoup plus tard. Denise Epstein décide de le dactylographier avec l’aide d’une loupe, un travail long et difficile.
Suite française, finalement publié en 2004, se révèle être une œuvre remarquable et remporte le prix Renaudot de l’année
Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email
Consigliato per te
Maturità 2018: date, orario e guida alle prove