Ominide 11270 punti

La méthode scientifique e la philosophie positiviste


La méthode scientifique adaptée à la littérature faisait de l’écrivain un observateur dont la tâche était de décrire les phénomènes avec détail sans essayer de les expliquer22. La théorie du roman expérimental, inspirée d’Introduction à la médecine expérimentale de Bernard et formulée par Zola, considère l’écrivain comme un médecin. Dans son Roman expérimental, Zola écrit : « Le plus souvent, il me suffira de remplacer le mot médecin par le mot romancier, pour rendre ma pensée plus claire et lui apporter la rigueur d’une vérité scientifique »
Pour pouvoir décrire objectivement, il faut être fidèle aux règles scientifiques. La doctrine de Darwin donnait les principes selon lesquels l’homme devait être compris et décrit. Les lois de l’hérédité et du milieu influençaient l’image de l’homme de sorte que son rôle individuel était réduit à l’extrême. Effectivement, le protagoniste d’un roman naturaliste semble être conduit par les facteurs externes.
Une autre conséquence essentielle que la philosophie positiviste avait sur le naturalisme est l’image de la morale dans la littérature. Dès qu’on a commencé à être fidèle aux sciences, on a pu se débarrasser du romantisme et de son image de l’homme idéal. Le plus important théoricien et critique littéraire du réalisme, Taine, a influencé le plus fortement sur ce qu’on comprend par la littérature naturaliste.
En tenant compte de cette idée du philosophe, il n’est pas étonnant de constater que l’on a souvent considéré naturaliste toute oeuvre aux thèmes « désagréables ». Comme l’a constaté Martino, le naturalisme, après avoir désigné d’abord une école littéraire et philosophique aux formules très arrêtées et reçu, en conséquence, bien plus de signification qu’il n’en comportait naturellement et dans l’usage ancien, le mot naturalisme s’est vidé d’une partie de son sens, et s’est fortement simplifié. Il ne caractérise plus qu’une partie des aspirations naturalistes, ou plutôt une de ses conséquences ; une vraie fureur de montrer la nature des hommes dans ce qu’ils ont de plus vulgaire et de honteux. Effectivement, les thèmes populaires ont traditionnellement été ceux de la pauvreté, la misère des classes mineures ou la prostitution, mais ces sujets ne suffisent pas à rendre un roman naturaliste. Selon Furst et Skrine, il est important de voir que, pour les naturalistes, toutes les classes sociales et tous les hommes sont fondamentalement pareils.
Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email
Consigliato per te
Maturità 2018: date, orario e guida alle prove