Ominide 13147 punti

Daniel Marc Cohn-Bendit est un homme politique et écrivain français (né citoyen apatride et plus tard en allemand), actif à la fois en Allemagne et en France.
Il était l'un des protagonistes du mouvement de Mai 1968 en France. De 1994-2014, il a été membre du Parlement européen depuis 2002 et co-président des Verts européens.
Cohn-Bendit est né d'un père allemand et d'une mère française, tous deux d'origine juive. Son père était un avocat, sa mère travaillait dans une école secondaire. En 1933, ses parents ont fui l'Allemagne à la France pour échapper au régime nazi allemand, avec l'intention d'émigrer plus tard aux États-Unis. En 1936 vint le frère de Daniel Cohn-Bendit, Gabriel. Cohn-Bendit est né en France comme un apatride, puisque ses parents inscrits au Registre français. Âge de 14 ans opté pour la nationalité allemande, comme il le dit, pour éviter d'avoir à faire le service militaire en France. Cependant qu'il définit comme «citoyen européen».

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, son père est retourné en Allemagne et en 1958, la mère et Cohn-Bendit lui-même l'a rejoint. Sa mère est morte quand Cohn-Bendit avait 14 ans, son père quand il était 18. Cohn-Bendit a fréquenté l'école Odenwald à Heppenheim, une école alternative [3]. En 1965, il est inscrit à un cours préparatoire pour les étrangers à l'Université Sorbonne-Censier. En 1967, il a commencé à étudier la sociologie à l'université de Nanterre.
Pendant les années soixante Cohn-Bendit était proche de l'anarcho-communisme. Il a été brièvement membre de la "Fédération anarchiste" français, puis en 1967, il est entré dans le groupe anarchiste de Nanterre et a commencé à collaborer avec le magazine "noir et rouge". Entre 1967 et 1968, il a formé un mouvement étudiant à l'Université de Nanterre, avançant revendications marxiste et anarchiste et en faveur de la liberté sexuelle. Il est connu comme le «mouvement du 22 Mars", après que, à cette date en 1968, les étudiants ont occupé les bureaux de l'université. Cohn-Bendit a risqué l'expulsion de l'université.
Après le 2 mai 1968, le policier autorisé à sortir de l'Université de Nanterre, Cohn-Bendit était parmi les étudiants qui ont déménagé de la manifestation dans le centre de Paris et occupaient la Sorbonne le lendemain. Avec Jacques Sauvageot et Alain Geismar, Cohn-Bendit est connu comme l'un des leaders du Mai français, mais le 10 mai, il a pris sa retraite à Saint-Nazaire. La presse l'a surnommé «Dany le Rouge», à la fois pour ses opinions politiques que pour la couleur de ses cheveux. 21 mai 1968 alors qu'il était à Berlin, en raison de sa nationalité allemande a été déclarée "séditieux étrangère" et a été lancé contre lui une interdiction de séjour en France. Bien que quelques jours après Cohn-Bendit était en mesure de retourner dans le pays illégalement et il retournés d'autres moments plus tard, l'interdiction de séjour contre lui a été levé qu'en 1978.
À la fin des événements de mai en France Cohn-Bendit il a déménagé à Francfort et a rejoint le mouvement de protestation allemande. Avec Joschka Fischer a été l'un des fondateurs du groupe indépendant "de Lutte Révolutionnaire" Rüsselsheim.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email