Ominide 13147 punti

Jean-Pierre Abraham est un écrivain français, auteur de plusieurs récits autobiographiques, poèmes en prose et des histoires pour les enfants .. Son livre le plus célèbre, Armen, raconte la période de sa vie pendant laquelle il était gardien du phare d'Ar-Men.
Ses parents étaient des dentistes. Il a passé son enfance à Hennebont et vacances Carnac, où il a découvert la mer et la voile, en compagnie de son père. En 1959, il est devenu gardien du phare d'Ar-Men, au large de l'île de Sein (Finistère, Bretagne), après avoir expérimenté sans conviction des études supérieures à Paris. Il a quitté Ar-Men en 1964 pour se marier et de s'installer dans les Alpes-de-Haute-Provence, à Revest-Saint-Martin, où il a travaillé pour l'éditeur Robert Morel.
En 1968, après la sortie de Armen, son livre le plus célèbre, il s'installe avec sa femme et ses deux enfants sur l'île de Penfret, une partie de Glénans (Finistère, Bretagne). Il a occupé le poste de préfet de l'île, qui lui a permis d'écrire. En 1970, il revint sur le continent, à Trégunc (Finistère), de sorte que ses enfants puissent aller à l'école. Abraham a pris en charge la préparation de des Cours de navigation des Glénans, en compagnie de Jean-Louis Goldschmidt, directeur technique. Il a travaillé dans deux éditions de la "bible" de la voile de navigateur (sa description de l'art de brattare est devenu un classique). Dans cette période, il a également été professeur à l'École des chefs de base nautique des Glénans de, situé à Concarneau.

En 1976, la famille, qui avait grandi avec l'arrivée d'un troisième fils, s'installe à Plestin-les-Greves, en Côtes-d'Armor (Bretagne nord), où la femme d'Abraham a lancé avec succès dans 'ferme de chèvre et dans la fabrication de fromage. L'écrivain a assuré le traite de chèvre, fromage de vente sur les marchés et d'essayer d'écrire. Il est devenu rédacteur en chef du service Instructions Nautiques pour hydrographique Océanographique et de la Marine (SHOM). En 1986, il a finalement été publié dans Le Guet (Gallimard), près de vingt ans après Armen.
C'était aussi le moment du retour dans le Finistère, cette fois à Douarnenez, où Abraham est devenu éditeur et rédacteur en chef de la revue de l'histoire et de l'ethnographie Armen, relié à la revue Chasse-Marée. À partir de 1996, la date de sa retraite, il s'installe seul dans le pays bigouden, où il a rencontré la période la plus prolifique de son existence à partir du point de vue de l'écriture est publié six livres, l'un après l'autre, y compris des textes à titre posthume en 2004 .
Le fils de Jean Pierre Clet Abraham est un artiste français actif à Florence.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email