Genius 20106 punti

XVI siècle_Les artistes italiens en France


Vers la moitié du XVI siècle, alors qu’une brillante civilisation s’élaborait en France, la guerre de Cent Ans venait de s’achever. Le décor à l’italienne arriva en France oau moment où les rois découvraient les plaisir des conforts et des belles ornementations. La campagne de Naples menée par Charles VIII en 1494 facilita l’évolution du style décoratif en France, à la suite de l’arrivée en France, au château d’Amboise, d’une vingtaine d’artistes italiens, sculpteurs, marqueteurs ou menuisiers. Grâce aux expéditions d’Italie, on découvrit le charme des palais lumineux et des vastes terrasses. Charles VIII, enthousiasmé par les jardins napolitains, fait aménager ceux d’Amboise et de Blois par Dom Pacello. Le religieux dessine les premiers potagers décoratifs, les parterres plantés d’arbres fruitiers et d’ifs, qui renouvellent les traditoons locales.
Sous l’influence de Fra Giocondo, un moine de Vérone, et de Domenico da Cortona, l’italianisme des résidences de Loire se limite exclusivement aux décors, sans aucune modification de l’architecture.. L’aile Louis XII du château de Blois en est le plus bel exemple. C’est pendant le règne de François Premier que la Renaissance va prendre toute son ampleur. Le roi invite de nombreux architectes italiens qui acceptent le compromis d’allier à la rudesse française encore médiévale les innovations de leur pays.
Le principal acteur de cette évolution est Léonard de Vinci qui arrive à Amboise vers 1517, accompagné de son ami, Francesco Melzi. Il est probable que Léonard, installé par François Premier au manoir de Clos-Lucé a réalisé les plan de l’extraordinaire escalier à vis de Chambord.
Résidant déjà en France, pensionnée par le roi, Gerolamo della Robbia, décide de se transférer à Orléans en 1518 pour y mouler ses médaillons de terre cuite. C’est à lui que l’on attribue des décorations du château d’Azay-le-Rideau.
Toute cette floraison d’artistes italiens aux XV e XVI siècles n’empêche pas le travail des architectes français, qui, peu à peu, réussissent l’alliance du génie des deux pays. L’architecture française se transforme alors si bien qu’à un certain moment, on préfère ne plus construire à l’italienne, mais s’inspirer directement de l’art classique grecque ou romaine.. Et ce sera l’époque classique qui verra s’élever sur les bords de la Loire des châteaux tels que celui de Cheverny.
Hai bisogno di aiuto in Civiltà francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email