Ominide 3880 punti

L'Assemblée en France du 1789 suit l'agitation sociale des paysans a été contraint en 1792 de décréter la nationalisation de la propriété du noble emigradi et d'abolir les droits féodaux toujours en vigueur.
Un autre problème se pose à l'égard de la politique étrangère. Les autres dirigeants ont décidé de forger une alliance entre la Prusse, l'Autriche, le Royaume de Sardaigne et bien sûr la France, au sein de ses propres individus d'assemblage logé inclinées à la guerre dans la majorité. Les Girondins étaient en faveur de la guerre dans la croyance qui stimulerait la fabrication et le commerce. Les modérés pensaient qu'il y victoire militaire permettrait de consolider le gouvernement. Louis XVI a voulu la guerre pour rétablir l'équilibre en France. Seulement avec les jacobins Robespierre réalisé que la France ne pouvait pas soutenir un conflit si grand, mais étaient une minorité dans l'ensemble de façon à Avril de 1792, l'Assemblée législative a approuvé la déclaration de guerre à l'Autriche et la Prusse. Mais étant donné que l'armée française a été mal formé et se composait de personnes incapables, subi des défaites désastreuses.

Ainsi, les sans-culottes sont venus dans le camp 20 Juin 1792 et ont envahi les Tuileries, la résidence du roi et l'ont forcé à boire à la santé de la révolution. Les révolutionnaires ont exigé le dépôt du roi et de la Convention, l'assemblage d'être élu en suffrage universel afin de former une nouvelle Constitution. Par la suite, le 25 Juillet le duc de Brunswick a menacé de détruire Paris. L'Assemblée législative a suspendu le roi de ses fonctions et l'a emprisonné avec sa famille. Il a eu lieu les élections pour le congrès national. En Septembre de cette année, les sans-culottes ont attaqué les prisons abattage nobles, des prêtres réfractaires et les délinquants (appelées massacres de Septembre).

Hai bisogno di aiuto in Civiltà francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email