Video appunto: Conséquences de la bataille de Bouvines en France

Conséquences de la bataille de Bouvines en France



Les troupes du roi de France ayant vaincu celles de ses adversaires, Philippe Auguste a pu conquérir la quasi-totalité des territoires contestés. Afin de maintenir ce vaste royaume sous leur autonomie, les souverains français ont eu recours à divers instruments : ils ont essayé de présenter le roi comme le principal garant de la justice, dont l'administration était retirée aux seigneurs et confiée à des fonctionnaires royaux appelés balidi, préparés et directement responsables de leur travail devant le souverain.



Le roi était donc considéré comme le protecteur des faibles, qui veillait à la sécurité de ses sujets, qui les défendait contre tout danger et garantissait la paix et la justice. Cette image positive de la monarchie se renforce sous le règne de Louis IX qui, après avoir mené une croisade désastreuse en Egypte, s'efforce d'empêcher les seigneurs de faire la guerre à l'intérieur du royaume, de punir le blasphème et l'adultère, d'interdire les jeux d'argent et de fermer les quartiers réservés aux prostituées. À sa mort, comme tout le monde le considérait comme un saint, l'Église a dû elle aussi le considérer comme un saint et l'a canonisé. Ainsi, à la fin du XIIIe siècle, la monarchie française était très puissante sur le plan matériel et militaire, mais elle était aussi entourée d'un prestige religieux et jouissait d'une popularité extraordinaire auprès du peuple français.