Ominide 13147 punti

Fortuné Henry était un journaliste et écrivain français. Un disciple de Charles Fourier, l'anarchiste socialiste puis, il était une personnalité de la Commune de Paris.
Fils d'artisans transférés de Nîmes à Paris en 1846, il a rencontré le Fortuné fouriériste Jean Journet qui deviendra son père spirituel. Collaboration phalanstérien all'Almanach, le journal La Démocratie Pacifique dirigée par Victor Considerant all'Almanach des opprimés, dirigé par le socialiste Hippolyte Magen et la Revue de l'éducation nouvelle dirigée par Jules fouriériste Delbrück. Vous avez écrit des poèmes inspirés par la philosophie de Fourier, dénonçant la misère sociale, l'esclavage, les guerres, la superstition.
Fortuné a pris part à la révolution de 1848 combats sur les barricades. Après le coup d'État de Louis Bonaparte, il a été arrêté. De 1859, il était à Carcassonne, où il a fondé en 1861 la revue satirique illustrée Panurge, en prenant note dans les milieux républicains et les socialistes, mais aussi par la police. Condamné en Février 1862 à «mépris de la religion», il quitte Paris pour Carcassonne.

Dans la capitale a repris la publication de Panurge et en Janvier 1863, il a de nouveau été condamné à un mois de prison. Il a ensuite procuré une vie en travaillant comme ouvrier et cordonnier et de la maroquinerie en 1867, il a épousé Rose Caubet, dont il eut trois enfants. Avec Louise Michel et Marguerite Tinayre fondée la Société des Equitables de Paris, une coopérative et d'éducation des consommateurs, et rejoint la Première Internationale. Son activité politique lui a valu une nouvelle arrestation.
Après la proclamation de la République en Septembre 1870, il est devenu un délégué au Comité central des vingt arrondissements, et il se lie d'amitié avec Alfred Edmond-Goupy. Il était parmi les signataires, le 6 Janvier 1871, dell'Affiche Rouge, le manifeste qui selon lui, contre le gouvernement, la mise en place de la Commune de Paris. Le 3 Mars, il a été élu au Comité central de la garde nationale et le 26 mars au Conseil de la Commune, de devenir commissaire de subsistance. Avec Vermorel et Rigault faisait partie de la commission d'enquête sur les actions du gouvernement de la Défense nationale.
Demandé l'ouverture de négociations avec le gouvernement de Versailles participe également, à cet effet, dans le cas de la franc-maçonnerie, le 29 Avril, mais s'est vite rendu compte que Thiers voulait seulement la destruction de la Commune. A voté pour la création de la commission de la santé publique, a participé à la démolition des églises de la colonne Vendôme et l'application du décret sur les otages.
Il a combattu sur les barricades pendant le sang et a échappé à la répression versaillaise refuge avec sa femme et son fils Jean-Charles en Espagne, tandis que la cour martiale a condamné à mort par contumace. À Barcelone, les enfants sont nés et Jules Émile, et Fortuné est liée à des cercles anarchistes.
Il revient en France avec l'amnistie de 1880 et a été aidé financièrement par son Goupy. Il est mort le 28 mai 1882 et a été enterré dans le cimetière de Brévannes, où sa femme a déménagé à élever ses trois enfants, dont Jean et Charles Émile Henry deviendra deux militants anarchistes bien connus.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email