Ominide 13147 punti

Roger Garaudy Fréquence était un écrivain, philosophe, militant politique et en français.
Dans sa jeunesse, professe le protestantisme et a également été président de huguenots des étudiants de l'université, bien que son père était athée et sa grand-mère fervente catholique, et souvent prétendu être une controverse son «hérétique». En 1933, il est entré dans le Parti communiste français et trois ans plus tard, il a obtenu un diplôme en philosophie.
Dans la période entre les deux guerres mondiales Garaudy faisait partie de ce grand groupe d'intellectuels français (entre autres Anatole France, Louis Aragon, Georges Politzer et Paul Nizan) qui ont adhéré au marxisme parce que leurs besoins ne sont pas satisfaits par la culture bourgeoise idéal abstrait spiritualiste et existentialiste.

Supporter de Léon Blum et la politique du Front populaire en 1939 a rejoint l'armée trans dans une tentative pour arrêter l'invasion nazie, mais a été capturé par la police du gouvernement de Vichy et emprisonné jusqu'en 1942 dans un camp de concentration situé à Djelfa, en Algérie; dans les dernières étapes du conflit est devenu ami avec l'abbé Pierre.
Quand la guerre a fini, il est devenu membre du Comité central du PCF (1945) et a été élu membre du Parlement représentant d'abord le département du Tarn (1945-1951), puis de la Seine (1956-1958); Enfin, il a été élu sénateur à Paris et a occupé le poste de 1959 à 1962.
Directeur du Centre d'études marxistes et de la recherche, a été pendant des années le «philosophe officiel» du PCF. Après la publication de l'opéra La Liberté à l'université de Moscou, sous Staline (Liberté de l'Université de Moscou sous Staline) a été très critique de l'URSS et plus tard a été expulsé du PCF en 1970 pour toute déviation vers la droite.
Après avoir embrassé la foi catholique, en 1982, il se convertit à l'islam et a adopté le nom Ragaa. Il est l'auteur d'une cinquantaine de livres, la plupart se concentrant sur les grandes figures historiques au sujet du communisme et de la religion.
Avec la thèse matérialiste Théorie de la Connaissance (théorie matérialiste de la connaissance) a gagné son doctorat en philosophie à la Sorbonne en 1953; Il a enseigné à l'Université de Clermont-Ferrand (où, selon le témoignage de Didier Eribon a démissionné suite à un différend avec Michel Foucault), puis à l'Université de Poitiers.
Il a vécu à Cordoue, où il a créé une fondation qui porte son nom, consacré aux études historiques de médiéval et islamistici. En 2002, il a reçu le prix Kadhafi en Libye pour les droits de l'homme.
Il est mort Juin 13 2012 à Chennevières-sur-Marne, près de Paris, à l'âge de 98 ans

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email