Sapiens 9070 punti

Arles – description

Située aux abords de la Camargue, Arles garde de son passé glorieux de magnifiques vestiges parmi lesquels on compte des antiquités gallo-romaines, les arènes, le théâtre et le cloître de Saint-Trophime. Des écrivains comme Mistral et Daudet ou des musiciens comme Bizet et Gounod ont immortalisé la ville dans leurs ?uvres.
De la présence romaine elle garde les arènes et un théâtre antique. Malheureusement, des arènes il ne reste que des ruines car elles ne sont aussi bien conservées que celle de Nîmes, tout en étant les plus anciennes du monde romain. Transformées en forteresse après la chute de l’Empire, par la suite dans les arcades, sur les gradins et sur la piste on a bâti une petite cité qui comprenait plus de 200 maisons et une église. Pour tous ces travaux, les matériaux ont été prélevés sur l’édifice qui sort de l’épreuve mal en point.Le dégagement et la restauration ont commencé seulement au XIX siècle. Le théâtre antique a subi le même sort car il a servi de carrière pour la construction des église, des remparts et des maisons et, à un certain moment, des jardins le recouvrent entièrement. Le travaux déblaiement ont commencé au XVII siècle et c’est à ce moment qu’on a retrouvé la Vénus d’Arles. Parmi les curiosités d’ Arles qu’il ne faut pas manquer, on a les Alyscamps. Des temps romains et jusqu’à la fin du Moyen Âge, les Alyscamps ont été une des plus célèbres nécropoles du monde occidental. Il s’agit d’une longue allée bordée de grands arbres, le long de la quelle on a placé trois couches de sarcophages. A partir de la Renaissance on a commencé à saccager le site parce que les seigneurs d’Arles ont pris l’habitude d’offrir a leurs visiteurs de marque un ou plusieurs sarcophages et le moine quui gardaient le cimetière utilisaient les pierres des tombes antiques pour bâtir des église, des couvent ou pour enclore leurs jardins. Malgré ces ravages, pour les touristes la vue des Alyscamps reste imposante.

De nos jours, Arles est une ville moderne et projetée vers l’avenir grâce surtout à sa position sur l’axe Saône-Rhône-Méditerranée dont elle est le premier port fluvio-maritime. Le port fluvial relie Arles au Proche Orient, aux Pays du Maghreb et aux pays de l’Est et il est le seul, sur l’axe rhodanien, à pouvoir accueillir les navires de gros tonnage (3000 tonnes) pour le transport de bois, de fer, des céréales, des minerais, du sel. Le chiffre d’affaires est de plus en plus en augmentation.
L’agriculture régionale, qui jouit d’un climat méditerranéen par excellence, produit du riz (en Camargue), des produits maraîchers et fruitiers et du vin de qualité. Très répandue est aussi la production du sel et de la viande de taureaux, d’Appellation d’origine contrôlée.

Hai bisogno di aiuto in Civiltà francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email