shineonmehoran
shineonmehoran - Sapiens - 314 Punti
Salva
PYRRHUS
Me cherchiez-vous, Madame ?
Un espoir si charmant me serait-il permis ?

ANDROMAQUE
Je passais jusques aux lieux où l'on garde mon fils.
Puisqu'une fois le jour vous souffrez que je voie
Le seul bien qui me reste et d'Hector et de Troie,
J'allais, Seigneur, pleurer un moment avec lui :
Je ne l'ai point encore embrassé aujourd'hui.

PYRRHUS
Ah ! Madame, les Grecs, si j'en crois leurs alarmes,
Vous donneront bientôt d'autres sujets de larmes.
ANDROMAQUE
Et quelle est cette peur dont leur coeur est frappé,
Seigneur ? Quelque Troyen vous est-il échappé ?

PYRRHUS
Leur haine pour Hector n'est pas encore éteinte.
Ils redoutent son fils.

ANDROMAQUE
Digne objet de leur crainte !
Un enfant malheureux qui ne sait pas encor
Que Pyrrhus est son maître, et qu'il est fils d'Hector.

PYRRHUS
Tel qu'il est, tous les Grecs demandent qu'il périsse.
Le fils d'Agamemnon vient hâter son supplice.

ANDROMAQUE
Et vous prononcez un arrêt si cruel ?
Est-ce mon intérêt qui le rend criminel ?
Hélas ! on ne craint point qu'il venge un jour son père ;
On craint qu'il n'essuyât les larmes de sa mère.
Il m'aurait tenu lieu d'un père et d'un époux ;
Mais il me faut tout perdre, et toujours par vos coups.

PYRRHUS
Madame, mes refus ont prévenu vos larmes.
Tous les Grecs m'ont déjà menacé de leurs armes ;
Mais dussent-ils encore, en repassant les eaux,
Demander votre fils avec mille vaisseaux,
Coûtât-il tout le sang qu'Hélène a fait répandre,
Dussé-je après dix ans voir mon palais en cendre,
Je ne balance point, je vole à son secours :
Je défendrai sa vie aux dépens de mes jours.
Je ne balance point, je vole à son secours :
Je défendrai sa vie aux dépens de mes jours.
Mais parmi ces périls où je cours pour vous plaire,
Me refuserez-vous un regard moins sévère ?
Haï de tous les Grecs, pressé de tous côtés,
Me faudra-t-il combattre encor vos cruautés ?
Je vous offre mon bras. Puis-je espérer encore
Que vous accepterez un coeur qui vous adore ?
En combattant pour vous, me sera-t-il permis
De ne vous point compter parmi mes ennemis ?

ANDROMAQUE
Seigneur, que faites-vous, et que dira la Grèce ?
Faut-il qu'un si grand coeur montre tant de faiblesse ?
Voulez-vous qu'un dessein si beau, si généreux,
Passe pour le transport d'un esprit amoureux ?
Captive, toujours triste, importune à moi-même,
Pouvez-vous souhaiter qu'Andromaque vous aime ?
Quels charmes ont pour vous des yeux infortunés
Qu'à des pleurs éternels vous avez condamnés ?
Non, non, d'un ennemi respecter la misère,
Sauver des malheureux, rendre un fils à sa mère,
De cent peuples pour lui combattre la rigueur,
Sans me faire payer son salut de mon coeur,
Malgré moi, s'il le faut, lui donner un asile :
Seigneur, voilà des soins dignes du fils d'Achille.

DOMANDE:
1.De quel fait nouveau Pyrrhus informe-t-il Andromaque?
2.Que ressent Phyrrus pour Andromaque? Ce sentiment est-il partagé?
3.Vers 1-9-Sur quel ton Pyrrhus prononce-t-il sa première réplique? Dans quel état d'esprit Andromaque se trouvet-t-elle? Comment présente-t-elle Pyrrhus? Et pourquoi emploie-t-elle une périphrase pour désigner son fils(v.5)?Quel vers montre son affection pour lui?
4.Vers 10-17.Releves deux exemples de l'ironie d'Andromaque.Quels sont les deux sentiments qu'elle exprime au v.15?
5.Vers 18-23. Comment Andromaque écarte-t-elle le danger de vengeance que représente son fils?Sur quel terrain place-t-elle la discussion?Pensez-vous qu'il s'aggisse d'une tactique délibérér de sa part?
6.Vers 24-33.Quel marché Pyrrhus lui propose-t-il?Aux v.25-30,qu'est-il pret à faire?

GRAZIE IN ANTICIPO :hi

Questa risposta è stata cambiata da gio_1984 (12-11-14 14:27, 2 anni 10 mesi 17 giorni )
melody_gio
melody_gio - Tutor - 33161 Punti
Salva
1- Pyrrhus dit à Andromaque que les Grecs veulent la vie de son fils.
2-Pyrrhus est tombé amoureux d'Andromaque, mais elle n'est pas tombée amoreuse de lui, parce-que elle aimera seulement Ettore.
3- Pyrrhus utilise un ton d'avis vers Andromaque. Andromaque se trouve dans un état d'esprit de doleur. Elle présente Pyrrhus comme Seigneur. Elle emploie une périphrase pour désigner son fils pour rappeler son mari e sa ville. Le vers qui montre son affection pour lui est le vers 7: "Je ne l'ai point encore embrassé aujourd'hui".
4- Deux exemples de l'ironie d'Andromaque se trouvent en ces vers: "Que Pyrrhus est son maître, et qu'il est fils d'Hector", "Mais il me faut tout perdre, et toujours par vos coups.". Elle utilise un ton d'accusation et de désespoir.
5- Elle cherche de faire revenir à la raison Pyrrhus avec ces mots: "Seigneur, que faites-vous, et que dira la Grèce ?
Faut-il qu'un si grand coeur montre tant de faiblesse?"
Elle place la discussion dans un contexte suppliant.
Oui, parce-que elle veut sauver son fils.
6- Il offre à Andromaque son amour, en combattant pour elle.

io ti ho aiutato, però la prossima volta cerca di fare tu una maggiore traduzione italiana e di non pretendere le cose.

Buona serata,
Giorgia.
melody_gio
melody_gio - Tutor - 33161 Punti
Salva
Ciao,
cerca di scrivere tu le risposte, anche in italiano e al massimo ti diamo una mano con la correzione delle risposte, vedendo se le hai scritte giuste.

Ciao,
Giorgia.
shineonmehoran
shineonmehoran - Sapiens - 314 Punti
Salva
1.Pirro le dà a conoscere che i greci chiedono la vita del figlio (avuto con Ettore)
2. Pirro è di lei innamorato e aspira alla sua mano,che ella non vuole concedergli.Non vuole, perchè è legata tutta alla memoria del suo unico e grande amore, e al figlioletto che le resta di Ettore.

le altre non le ho capite :cry
Questo topic è bloccato, non sono ammesse altre risposte.
Come guadagno Punti nel Forum? Leggi la guida completa
In evidenza
Classifica Mensile
Vincitori di agosto
Vincitori di agosto

Come partecipare? | Classifica Community

Community Live

Partecipa alla Community e scala la classifica

Vai al Forum | Invia appunti | Vai alla classifica

Ithaca

Ithaca Blogger 9846 Punti

VIP
Registrati via email