Habilis 5255 punti

Le siècle des Lumières


L’expression “Siècle des Lumières” désigne le XVIII siècle. Les nouvelles idées veulent remettre en cause les certitudes d’autrefois et il veulent remplacer les ténèbres avec les lumières de la raison et faire ainsi le bonheur des hommes. Voilà pourquoi le XVIII siècle est appelé le siècle des Lumières.
Les Lumières sont donc un mouvement littéraire et philosophique européen du XVIII siècle fondé sur la raison qui, selon les philosophe de l’’époque, permet de sortir des préjugés et de l’intolérance et de faire progresser les hommes vers la liberté, le bonheur et le savoir.

Les thèmes essentiels et les grands principes de la philosophie des Lumières

La contestation sociale e politique


Après la révocation de l’Edit de Nantes en 1685, et après la mort de Louis XIV en 1715, les philosophes des Lumières remettent en question l’autorité politique.
Cependant seulement Rousseau propose un modèle démocratique, alors que Voltaire, Diderot et Montesquieu étaient favorables à une monarchie parlementaire, c’est-à-dire à une monarchie contrôlée par les pouvoirs intermédiaires. Au XVIII siècle, le roi détient en effet les trois pouvoirs (absolutisme) et sa fonction est héréditaire. Les philosophes dénoncent également les inégalités sociales.

Le combat contre l’injustice et l’ignorance


Les philosophe et les écrivains des Lumières défendent les liberté individuelle et collective, notamment la liberté d’expression. C’est par l’éducation et grâce à la diffusion du savoir que les hommes accéderont à la liberté et au bonheur ; c’est pourquoi les philosophes entreprennent la rédaction de l’œuvre majeure du XVIII siècle, l’Encyclopédie, un dictionnaire qui constitue la somme des savoirs et des idées nouvelles de l’époque.
Les philosophes demandent l’abolition de la torture et refusent les arrestations arbitraires. Voltaire, par exemple, mets sa plume au service des innocents qui ont été condamnés injustement.

L’hostilité à l’esclavage


Les philosophes des Lumières n’acceptent pas que l’homme puisse asservir son semblable et ils sont contraires a toute forme de colonisation.

La dénonciation de l’intolérance et du fanatisme religieux


Certains philosophes dénoncent les privilèges du clergé et l’obscurantisme. Grâce à la raison qui éclaire tout, un peut démasquer les superstitions et critiquer certaines pratiques de la religion : par exemple, on ne croit pas aux miracles et aux prophéties et on met en doute les dogmes de l’Eglise ; on critique surtout l’appui de l’Eglise au Pouvoir et à un type de société où règne le pouvoir de l’argent et où les valeurs authentiques sont abandonnées.

Principaux écrivains du Siècles des Lumières:
• D’Alembert a surtout travaillé à la rédaction de l’Encyclopédie
• Voltaire Dans ses œuvres, il exprime son admiration pour l’Angleterre : les institutions qui semblent garantir la liberté, la liberté de religion, l’esprit de tolérance, le dynamise économique et l’évolution scientifique. Dans Candide, Voltaire ridiculise et refuse la théorie optimiste de l’époque selon laquelle « tout est pour le bien dans le meilleur des mondes possibles » Célèbre la phrase : « Il faut cultiver notre jardin » c’est-à-dire qu’il s’occuper de faire fructifier ce qui est autour de nous sans trop de prétentions et cela est la seule manière pour être heureux.
• Montesquieu critique les institutions et la monarchie françaises (Les lettres persanes). Il soutient la nécessité de la séparation des trois pouvoir afin que la liberté et le bonheur du peuple soient garantis (L’Esprit des lois).

• Rousseau est l’auteur du Contrat social et des Rêveries qui pour la sensibilité et les thèmes annoncent le Romantisme. Il est aussi l’auteur d’une œuvre pédagogique très importante et innovatrice : Emile.
Le plus grand moyen de diffusion des nouvelles idées est l’Encyclopédie

Hai bisogno di aiuto in Civiltà francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email
Consigliato per te
Calendario Scolastico 2017/2018: date, esami, vacanze