Ominide 13147 punti

Louis-Georges Tin est un écrivain, activiste pour les droits LGBT françaises engagées dans la lutte contre l'homophobie et le racisme.
Après des études à l'Ecole Normale Supérieure et de la thèse, il enseigne all'IUFM Orléans et de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.
En 1997, Louis-Georges Tin contribue à la fondation d'une association étudiante à l'Ecole Normale Supérieure, Homonormalités. En 2003, il a dirigé le Dictionnaire de l'homophobie, ouvrage collectif écrit par 75 auteurs, publié avec une préface de Bertrand Delanoë. Le Dictionnaire de l'homophobie à travers les analyses des théories (de la théologie à la psychanalyse, à travers l'anthropologie et la biologie), les protagonistes de l'homophobie, comme des victimes (comme Oscar Wilde ou Matthew Shepard) ou des environnements sociaux homophobes dans lequel le «L'homophobie est agité (famille, école, police, sports, etc.), les questions de la rhétorique homophobe (anomalies, le SIDA, la stérilité, etc.), et la situation des différents pays et régions dans le monde. En 2004, il a fondé une association, An Nou Allé, qui regroupe les Noirs homosexuels. En 2005, une autre association fondée par lui, le Comité IDAHO, a lancé la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie.

En 2006, il appelle à la dépénalisation universelle de l'homosexualité. Les signatures de texte raccoglia de nombreux lauréats du prix Nobel Desmond Tutu, Elfriede Jelinek, Dario Fo, Amartya Sen, José Saramago, et d'autres personnalités du monde des arts, de la culture et de la politique. La demande est faite en Décembre 2008, l'Assemblée générale des Nations unies de la France. Reçu de l'ensemble des 27 pays de l'UE, il est opposé par le Vatican.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email