Ominide 181 punti

Inserisci qui il titolo dell'appunto

Stendhal
De l'amour:Stendhal se consacre à l'analyse psychologique du sentiment amoureux dans un essai publiè en 1822:"De l'amour".C'est dans cet ouvrage qu'il invente ed décrit le célèbre phénomène de la cristallisation.ll décrit les étapes par lesquelles l'amoureux transforme et transfigure l'autre.« Aux mines de sel de Salzbourg, on jette dans les profondeurs abandonnées de la mine un rameau d'arbre effeuillé par l'hiver ; deux ou trois mois après, on le retire couvert de cristallisations brillantes (…) Ce que j'appelle cristallisation, c'est l'opération de l'esprit, qui tire de tout ce qui se présente la découverte que l'objet aimé a de nouvelles perfections » Racine et Shakespeare Publié pour la première fois en 1823, son pamphlet politico-littéraire Racine et Shakespeare survient au plus fort de la bataille qui met aux prises les classiques et les romantiques : son texte, qui ébranle l'édifice classique, est le plus important texte théorique avant la publication de la préface de Cromwell. Stendhal proclame la nécessité de renouveler les formes théâtrales emet en évidence le retard de la littérature l) sur l'évolution des événements historiques et les changements de moeurs, de mentalités, de goût. Il compare puis ces artistes en disant que Racine est trop lié aux règles et à une tradition rigide e conservatrice,alors que l'auteur français dedie toute son ammiration au grand dramaturge anglais,qui a eu le merit de mieux interpréter la realité et la modernité.

Le Rouge et Le Noir: Stendhal a publié son oeuvre fondamentale,Le Rouge et le Noir en 1830.L'intrigue de ce roman a été inspirée à Stendhal par deux fait divers:.En 1827, Berthet, fils d'un artisan et jeune séminariste a été jugé et condamné à mort pour avoir assassiné en pleine messe son ancienne maîtresse , l'épouse d'un notable qui l'avait engagé comme précepteur de ses enfants(affaire berthet).Affair lafargue un homme qui a tue sa maitresse.L'action se passe sous la Restauration, à Verrières, une petite ville du Jura. Julien Sorel a dix-neuf ans. C'est un jeune homme d'origine modeste. Il est le fils d'un charpentier brutal. Sa condition le prédestine aux travaux de force. Mais Julien Sorel, ambitieux , rêve de gloire et s'évade dans la littérature .Il est fasciné par le prestige de Napoléon, et se verrait bien épouser une carrière militaire. Mais conseillé par le curé de son village, il envisage d'entrer au séminaire:cela lui parait en effet la seule voie judicieuse d'ascension sociale.Grâce à l'abbé Chélan, qui l'a pris en sympathie et qui lui a enseigné le latin, Julien est engagé par Monsieur de Rénal, le maire de la ville. Ce dernier, par vanité, recherche un précepteur pour ses enfants,qui sera juste Julien.Timide et indocile dans un premier temps, Julien Sorel ne tarde pas à trouver un certain attrait à cette nouvelle vie;Il tombe sous le charme de la timide Mme de Rênal et devient son amant.Lorsque le scandale éclate,il abandonne son poste et fait retour au séminaire de Besançon.Aidé par le directeur,il trouve palce à paris en tant que secrétair du marquis de La mole.Il devient l'amant de mathilde,la fille du marquis,et aura un fils par elle.Poussèé par son confesseur,mme de renal,à laquelle le marquis s'est adressé en quete de références,dénonce julien dans un lettre,en le jugent un arriviste cynique et sans scrupules.Pour se venger,celui-ci retourne à Verrières,la rejoint à l'église et la blesse d'un coup de pistolet.C'est pour ça qu'il est condamné à mort,aprés avoir accusé la société hypocrite qui l'a toujour jugé.Avant l'éxecution,J rencontre Mme de Renal,et se rende compte qu'elle a tojours été le véritable amour de sa vie;quant à mme de renal,elle mourra trois jours plus tard.

Caracteristiques: Stendhal attache une grande importance à la realité et au vrai.Il ne s'occupe pas des grandes figures historiques ni des effets de masse,mais se limite à présenter la vérité historique,qui explique les actions et les mentalités,et conditionne la vie des ses personnages.Est également un roman psychologique:Julien Sorel fait l'objet d'une étude approfondie:Ambition, amour, passé, tout est analysé méticuleusement.Le lecteur suit avec un intérêt croissant les méandres de sa pensée, qui conditionnent ses actions.Le roman présente une composition binaire Le roman présente une composition binaire: chaque partie a son unité de lieu et d'action.Avant tout,l'action se situe en Provence,dans la première partie,et à Paris dans la deuxieme,plus précisément dans le quartier Faubourg Saint-Germain.Quant à l'unité d'action On assiste à l' ascension sociale et amoureuse de Julien : il quitte sa position de paysan et, grace à son génie, réussit de pénétrer dans une classe supérieure ; également, dans la seconde partie, il s’introduit dans le milieu aristocrate et chaque fois obtient un succès en amour. Encore,cette ascension sociale est interrompue dans chaque partie du roman:dans la première c'est le scandal qui provoque une ropture,dans la deuxieme c'est la lettre de partie de madame de renal.
Roman d’initiation:Le Rouge et le Noir est un roman d’initiation. Il présente en effet la trajectoire d’un personnage du début jusqu’à la fin de sa vie, en indiquant les étapes principales de cette vie. Dans tout roman d’initiation, il existe en effet un conflit entre les idées du personnage et le monde auquel il est confronté. Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir voit sa vie comme la réussite de ses ambitions et doit déchanter rapidement de ses prétentions. Ainsi, il se retrouve au séminaire mis au ban des élèves par son comportement hautain, ou se voit à la fin du roman arrêté dans sa trajectoire ascendante par la lettre de Madame de Rênal au marquis de la Mole qui vient ruiner tous ses rêves d’ambition.Le jeune héros, projeté dans un monde qu’il ne maîtrise pas, doit faire son éducation:.Mais Julien est tout seul, faisant l’expérience de son manque d’usage dans le monde.existence ; sinon, le roman n’existe pas, et l’éducation n’a plus lieu d’être. Julien doit être aussi un personnage responsable de ses choix et assumant ses désirs. Comme Rastignac dans Le Père Goriot doit choisir entre une vie honnête et quelque peu médiocre, une vie criminelle comme le lui propose Vautrin, une vie d’amour ou une vie calculée et maîtrisée, Julien Sorel est sans cesse sommé de choisir une vie. Son origine sociale semble le déterminer en effet à n’être qu’un domestique, ce qu’il refuse symboliquement dès le début du roman en demandant à manger avec les maîtres de maison chez les Rênal. Plus tard, il séduit Mathilde, qui appartient à la plus haute aristocratie, refusant de faire le choix de rester prêtre comme l’abbé Pirard, qui administre une cure dans les environs de Paris. Cependant, s’il assume ses choix, Julien est aussi en butte à la société de son temps, représentée aussi bien par les Rênal et les Valenod à Verrières que par les la Mole ou les Croisenois à Paris. La société de la Restauration est une société qui empêche quelqu’un comme Julien de faire son chemin dans le monde, ce que le héros note avec force dans le discours qu’il prononce au tribunal, en montrant l’impossibilité qu’il y a pour un homme pauvre de s’élever au-dessus de sa condition. La fatalité romanesque est alors incarnée par la société qui, refusant l’ascension sociale de Julien, le fait condamner parce qu’il est un paysan enrichi. Le Rouge et le Noir est donc un roman d’initiation où le héros est confronté à ses propres désirs et à la société qui veut les réprimer. L’initiation de Julien Sorel lui aura permis de voir que sa révolte contrea société oppressive de la Restauration est aussi une volonté de trouver l’amour.Cependant, la liberté du personnage romanesque dans Le Rouge et le Noir se heurte au monde rigide de la Restauration et à son refus d’envisager l’ascension sociale qui entraîne Julien à tirer contre Madame de Rênal dans l’église de Verrières. Pourtant, cet obstacle insurmontable qu’est la société du début du XIXe siècle est aussi pour Julien le moyen pour découvrir l’essentiel de l’existence et d’atteindre, avant la mort, au terme de son initiation : la découverte de l’amour et du bonheur dans la prison avec Madame de Rênal fait alors figure d’aboutissement et de point final à l’initiation du héros.
Style:Roman à la troisième personne classique, similaire dans son fonctionnement aux grands romans de Balzac ou de Hugo. Le narrateur est omniscient, c’est-à-dire qu’il en sait plus que son héros, connaît ses faits et gestes, ses pensées, mais aussi ceux des autres personnages. Son savoir n’est pas limité dans le temps et dans l’espace comme celui du personnage principal. Cependant, dans le détail, le fonctionnement du Rouge et le Noir est beaucoup plus complexe. Le lecteur qui commence la lecture du roman remarque ainsi que le narrateur fait mention d’un « voyageur parisien » qui découvrirait les charmes et les laideurs de la petite ville de Verrières. Très vite, cependant, ce voyageur est oublié au profit d’une voix plus impersonnelle qui décrit selon une vision surplombante les événements qui se déroulent dans le roman. Suivant une stratégie originale, Stendhal crée une figure de narrateur hybride, entre narrateur omniscient et narrateur personnel, entre auteur et narrateur, qu’on ne peut pas prendre complètement au premier degré, mais qui énonce toujours des vérités, explicitement ou à demi-mot. Une telle stratégie permet à l’auteur du Rouge et le Noir de présenter son héros sous un regard mi-critique mi-tendre, qui ne fait que renforcer l’adhésion du lecteur à l’histoire racontée
Titre:Le titre du roman est un bon point de départ pour une étude du Rouge et le noir : obscur à première vue, il concentre en fait bon nombre des significations essentielles du texte. Il est fondé sur le principe de l’opposition de deux couleurs,: le rouge, couleur connotant le sang, la passion, s’oppose ici au noir du deuil, de la mort.Encore,le rouge représente la carrière militaire,le noir la vie religieuse,l'Eglise.Ces deux couleur reviennent constamment,par exemple au moment où le protagoniste se trouve dans l'église et voit un lumière rouge,qui provient des rideaux du meme couler.. Le rouge est ici associé à un dévoilement, symbolisé par la lumière du soleil projetée par les vitraux de l’église. Le héros ne peut être hypocrite et doit se rendre à l’évidence : la mort est liée à sa destinée, comme il le découvre en lisant « un petit morceau de papier, étalé là comme pour être lu » où est mentionnée l’exécution de Louis Jenrel.

La Chartreuse de Parme : C’est un roman publié par Stendhal en 1839. Il s’agit de l’histoire d’amour entre Vannozza Farnese et son niveau Alexandre. Il part d’un document, mais il transpose l’histoire au 19eme siècle dans le Duché de Parme. Le protagoniste est Fabrice del Dongo qui a les caractéristiques de l’auteur : l’admiration pour Napoléon, la chasse au bonheur, le sentiment de la gloire, le gout de la vertu, le culte et le sens profonde de l’énergie. Fabrice est un jeune noble qui a suit Napoléon à Waterloo et après la défaite s’est réfugié a Parme, protégé par sa tante qui l’aime d’une manière ambigu. Un jour, il tue un homme en duel et il est emprisonné. Il tombe amoureux de la fille du gouverneur de la prison, Clelia Conti, qui l’aide à s’évader. Après une période des remords de la fille, ils reprennent leur liaison meme si elle a épousé un autre.
L'auteur reprende un thème déjà abordé dans le r et n : le conflit entre réaction et révolution dans la société de son temps.Oeuvre tirée d'un manouscrit italien qui trait de l'histoire d'amour entre vannozza farnese et son neveu Alexandre,qui deviendra pape.L'histoire est trasposée au 19 siècle:le protagoniste s'appelle Fabrice del Dong,héros dont Stendhal donne ses propres caractèristiques:l'admiration vers Nap.,la gloire,l'infatigable hasse au bonheur,le gout de la "virtù",le sens profond de l'éenergie.Grand admirateur de napoléone,f. s'enfuit a dix-sept ans pour prendre part à la bataill de W.Après la défaite il se réfugie à parme,auprès de la duchesse de sanseverina,femme altière et aristocrate.Plus tard,s'étant battu en duel avec un homme,fabrice se retrouve en prison dans la citadelle de la ville,et là tomb amoureux de la fille du gouverneur ,l'ingenue Clélie Conti.Décidée à aider son neveu à s'échapper,la Sanseverina fait lui parvenir una corde.Clélia est terrifiée à l'idée d'avoir pu participier à un tentative d'empoisonnement du père et donc promet de ne plus revoir Fabrice.Puis il renouera une liaison secrète avec clélia,qui restera enceinte de Sandrino,qui mourra peu prés sa naissance,suivi par sa mère.Alors,fabrice se retire à la chartreuse ou il s'éteint un an plus tard.C'est le roman de l'interiorité:s reflechit sur la quete du bonheur et sur l'énergie vitale,qui refuse catégoriquement le mensonge et l'hypocrisie.Il est aussi imprégné d'égotisme,le véritable culte du moi:il ne se laisse pas emporter par la passion:l'excès de sensibilité émpeche d'etre lucide et de juger.

Registrati via email