Ominide 13147 punti

Arnaud Rykner est un écrivain français.
Romancier, dramaturge, metteur en scène et essayiste français. Auteur de six romans, une pièce de théâtre et de plusieurs essais sur la littérature et le théâtre, publiés par l'éditeur José Corti et Seuil. Après avoir dirigé pendant de nombreuses années la LLA de laboratoire "Lettres, Langues et Arts" de l'Université de Toulouse, enseigne maintenant à l'Université Sorbonne Nouvelle (Paris). Il se spécialise dans l'étude du nouveau roman, le travail de Nathalie Sarraute, pour laquelle elle a créé plusieurs éditions critiques, et Marguerite Duras. Il a longtemps été assistant, dramaturge et traducteur du réalisateur Claude REGY. Il est le directeur (en particulier, a mis en scène des œuvres de Nathalie Sarraute, Dominique Hubin, Maurice Maeterlinck et Bernard-Marie Koltès).

A 22 ans, il a publié Théâtre du Nouveau Roman (José Corti, 1988), son premier essai, consacré aux œuvres de Robert Pinget, Marguerite Duras et Nathalie Sarraute. Dans la même année, il a écrit quelques pages sur l'enfance de l'auteur et d'envoyer Denis Roche (directeur de la série de l'éditeur Seuil), ce dernier a commandé un livre sur l'auteur permettant l'adaptation de Sarraute et Rykner et ce sera le début d'une amitié qui durera onze ans. Rykner travaillera une édition complète des œuvres de Nathalie Sarraute dans la Pléiade publiés, qui curé le théâtre. Il sera alors l'auteur d'origine russe à soumettre au réalisateur Claude REGY, qui Rykner savait par le jeu de temps. Ensemble, ils commencent à retraduire Chutes Gregory Motton et Rykner être son assistant pendant six ans, avant de commencer sa carrière comme indépendant. Son premier roman, mon roi et moi, sort en 1999 et sera suivie l'année suivante par je-ne-pas viendrai à la fois pour l'éditeur Rouergue. Les deux livres se mélangent les frontières entre prose poétique, oniriques et fantastiques. Les romans Blanche et Nur (roman d'amour perdues, finaliste dans la deuxième édition du Prix France-Culture / Télérama. "Texte court, brillant, délibérément charmeur, vous écoutez pendant que vous lisez», selon Michel Abescat, Télérama) et enfants perdus ouverte dans une veine plus réaliste, jusqu'à ce que vous arriver à le wagon (2006), qui nous plonge dans l'horreur de la déportation, illuminant retour quelques coins profonds de ses œuvres antérieures.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email