Le siècle des Lumières
La culture, la monarchie, la révolution

• Le XVIII siècle c’est le siècle du bouleversement, du tremblement de l’homme, du son âme, des certitudes passées fondées sur la Scolastique d’Aristote.
• Il faut éclairer le temps obscur de la Contre-reforme.
• La seule manière pour le faire c’est la lumière de l’esprit qui détruit tout ce que serait métaphysique, spirituel, indémontrable avec la puissance du rationalisme: l’homme se retrouve au centre de l’univers et de la spéculation philosophique (Pascal).
• Le siècle des Lumières né en France pour une motivation précise: ici, en fait, il y a la monarchie absolue de Louis XIV. Il était l’homme le plus puissant et sa monarchie est pour droit divin. Son successeur est Louis XV, le “bien aimé” par le peuple pour sa tolérance, mais il avait un caractère timide et se laisse commander par l’aristocratie: le malheur devient concret dans la société. Louis XVI subis l’influence de sa femme, Marie Antoinette. Dans le peuple il y a une crise financière irréparable.

La culture des Lumières, avec le malheur généralisé, conduit à la Révolution française qui termine avec l’abolition de la monarchie absolue et la proclamation de la république avec la Déclaration de l’homme et du citoyen. La bourgeoisie c’est la classe dominante.
• Le siècle des Lumières c’est le temps du triomphe de la raison dans tous les domaines.
Il y a le rencontre entre science et technique (qui porteront en Angleterre à la Révolution industriel), le plus important aspect de la Révolution scientifique.
Tout le savoir du temps est remis en question et rien est laissé au cas (l'improvisation) ou accepté passivement. On pratique le doute cartésienne avant d’accepté chaque chose.
• Donc, le siècle des Lumières c’est le temps des reformes surtout dans la société. Le pensé change. Le peuple se veut réveiller. Les nouveaux concepts seront: l'égalité, la tolérance (surtout religieux, mais aussi de l’empresse, de parole, de pensé...), le cosmopolitisme, le déisme, la philanthropie, le sensisme.
Dans le 1er temps de siècle il y a une fermeture et une conception aristocratique du mouvement éclairé, mais, des la 2ème partie du siècle, avec l’Encyclopédie, il y a le besoin de propager le savoir avec une langue plus simple et compréhensible par tous.

Registrati via email