Nicky83 di Nicky83
VIP 5229 punti

Sartre - La Nausée c'est moi

Tout est autour du mot « existence », souligné par « moi ».

Le protagoniste est écrasé par la préoccupation de découvrir la vérité. Cette préoccupation lui provoque la Nausée. Son but est celui de connaître, d’apprendre. Il espérait de se sentir mieux parce qu’il comprend que s’il arrivera à comprendre le signifie de la vie, il se sentira mieux. Il pourra guérir de la nausée.

L’expérience qu’il va raconter est celle de la contemplation de la racine mais il arrive, en effet, quelque chose de particulier: ce n’est plus simplement la racine, mais elle devient quelque chose de différente. Elle perde son identité: nous entrons dans une illumination. Sartre va au-delà de l’image concrète; ce qui éclairait son esprit, n’est pas la racine comme tel, mais c’est la vision de la racine dans une autre façon. Il n’a pas aucune importance de quel est le mot ou son signification. La racine est devenue une masse noire et informe: l’image de l’existence (informe, noire et mystérieuse). Quand il arrive à voir cette image, il a une illumination. Il commence l’expérience spirituelle. Il commence à entrevoir une réalité différente qui va au-delà de la masse noire qu’il voit, qui lui fait peur. Il s’agit du savoir ce qu’il allait chercher. Il voit une autre réalité, il ne distingue pas l’objet concret mais seulement une image. Nous sommes au point où il y a une fracture: avant et après la découverte, la révélation.

Avant la révélation, son existence était normale. Il avait l’habitude d’attribuer des mots, des qualités aux choses sans se poser des questions sur l’existence mais la vision de la racine, qui n’est plus une racine, bouleverse toute son existence. Avant il avait de point de repère, après il a perdu ces certitudes: il change son perspective de la vie. La chose la plus importante n’est plus ce que l’homme est, mais c’est l’être (exister). Il est entré déjà dans la deuxième phase où il comprendre comme il avait vécu. L’existence au paravent n’a plus de signification.

Il a la tentation de se suicider parce qu’il a compris qu’il était inutile. En réalité il ne sent pas cette inutilité mais il a peur de se sentir inutile. Il pense au suicide pour délivrer le monde d’une existence de trop, inutile.

Registrati via email