zaka di zaka
Ominide 50 punti

Relation sur la Renaissance Française

La Renaissance a beaucoup marquée la France parce qu’elle a été influencée par l’art, la littérature, les différents royaumes et les guerres de religion.
D’abord l’art; avant le XII siècle on était l’architecture romane, né en Occident, qui était caractérisée par des voûtes en berceau ou d’arêtes et l’usage de peinture polychrome. Successivement se développa le style gothique; in cet époque les architectes élevèrent les églises et construirait des rosaces pour permettre à la lumière (qui représentait Dieu) d’entrer et illuminer les nefs.
In cette période le roi était François I, de la dynastie de Valois, qui en 1512 fit construire le château de Chenonceaux, qui anciennement étais un moulin, dans la Val de la Loire, au centre de la France. Après sa mort, le travail continua avec le fils Henry II et sa femme Catherine de Médicis; mais le roi avait une maîtresse, Diane de Poitiers, à qui il donna le château. Elle fit aménager le pont et le somptueux jardin. Après la mort de le roi, Catherine réacquit la propriété du château et elle fit bâti le galerie sur le pont et les écuries appelées Bâtiment des Dômes.
Du mariage entre Henry II et Catherine naquirent Elisabeth, reine d’Espagne, François II, Charles IX, Henry III et Marguerite, qui successivement sera appelé "Reine Margot".
En 1572 on eut le mariage entre Margot, qui était catholique, et Henry IV de Navarre, qui était protestant. C’est la période des guerres de religion entre le Chrétiens et les Protestantes et dans la nuit de St. Barthélemy de la même année commença la bataille qui dura plus de 40 ans avec des courtes interruptions. Grâce à Henry IV revint la tranquillité étant donné qu’en 1598 il signait l’édit de Nantes qui reconnaissait la liberté de culte dans toute la région sauf Paris.
La littérature renaissante française a été beaucoup influencée par celle italienne avec la poésie de Petrarca, très aimé par Margot. Le poète le plus important est Pierre de Ronsard, vécu sous le règne de François I, dont les ouvres plus grand sont Amours de Cassandre, où il parle principalement de l’amour, puis des problèmes humains de toujours, comme la mort, la fuite du temps et de la vieillesse, et La Franciade, où il traite le thème de guerre de religion en soutenant franchement les catholiques.

Un ode dédiée a Cassandre est "Mignonne, allons voir…" :

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin, avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil
A point perdu, cette vêpree,
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.

Las! Voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a, dessus la place,
Las! Las! Ses beautés laissé choir!
O vraiment marâtre Nature,
Puisqu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir!

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne,
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse:
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

Registrati via email